Burkina-Faso : Michel Kafando nommé envoyé spécial de l’ONU au Burundi

L'ex-président de la transition au Burkina Faso, Michel Kafando a été nommé, envoyé spécial des Nations unies au Burundi, selon un communiqué de l'organisation internationale, ce vendredi 05 mai. Il aura la lourde responsabilité de réconcilier les acteurs politiques dans un pays déchiré par deux ans de crise politico-sécuritaire.

La nomination de Michel Kafando comme envoyé spécial des Nations unies au Burundi a été rendue publique par l'organisation internationale, ce vendredi 05 mai 2017. A 75 ans, l'ancien président de la transition au Burkina Faso entre novembre 2014 et décembre 2015 remplace donc Jamel Benomar comme envoyé spécial au Burundi. Sa mission sera de travailler à une normalisation de la vie politique dans ce pays secoué depuis deux ans par une crise politique et sécuritaire.

Nigeria : 82 filles de Chibok libérées

Dans un tweet, la présidence a annoncé que « 82 lycéennes de Chibok ont été libérées, ce samedi 06 mai, au soir (...) en échange de membres présumés de Boko Haram détenus par les autorités ». La négociation a été menée par les autorités, avec l'appui de la Suisse et du Comité international de la Croix-Rouge.

Ce n'est pas la première fois que des lycéennes de Chibok sont libérées des mains de Boko Haram. Peu de temps après leur enlèvement, une soixantaine d'entre elles avaient déjà réussi à échapper à leurs ravisseurs. Au mois d'octobre 2016, 21 lycéennes avaient été libérées, là aussi avec l'aide de la Croix-Rouge et du gouvernement suisse.

Le mois dernier, lors de la commémoration des 3 ans de ce rapt, le président a annoncé que le gouvernement poursuivait des négociations avec Boko Haram. Aujourd'hui, plus de 110 de ces lycéennes de Chibok sont toujours en captivité.

Les coptes d'Egypte limitent les célébrations de Pâques après les attentats

L'Eglise copte en Egypte a décidé mercredi de limiter les célébrations de Pâques aux messes et demandé un renforcement de la sécurité des églises après des attentats meurtriers contre cette communauté.

Dimanche, en pleine célébration des Rameaux, deux attentats suicide revendiqués par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont visé des églises à Tanta et à Alexandrie, dans le nord du pays, faisant 45 morts. En décembre dernier, une autre attaque jihadiste contre une église du Caire avait coûté la vie à 29 personnes.

Les Coptes d'Egypte, la communauté chrétienne la plus importante et la plus ancienne du Moyen-Orient et qui représente 10% des 92 millions d'Egyptiens, craignent de nouvelles violences lors de la fête de Pâques célébrée dimanche.

"Vu les circonstances actuelles et notre solidarité pour les familles des victimes, nous allons limiter (les célébrations) de Pâques aux messes dans les églises", a précisé l'église dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Les messes seront organisées samedi soir à la veille de la fête, a-t-il précisé.

Somalie: libération de 8 marins capturés par des pirates

Huit membres d'équipage d'un bateau indien détourné par des pirates somaliens le 31 mars ont été libérés mercredi matin par les forces de sécurité locales, a annoncé à l'AFP un responsable des gardes-côtes somaliens.

"Les huit otages ont été libérés sans qu'il y ait eu de combats. Les forces de sécurité ont assiégé les pirates, qui ont essayé de fuir, mais trois d'entre eux ont été capturés", a déclaré Abdirashid Mohamed Ahmed, commandant adjoint des gardes-côtes de la région autoproclamée semi-autonome du Galmudug (centre).

"L'opération de secours a été un succès total, les otages sont en sécurité et en bonne santé", a-t-il ajouté, précisant qu'ils étaient détenus sur la côte, près de la ville d'Hobyo.

Lundi, les autorités locales étaient déjà parvenues à reprendre le contrôle du navire, appartenant à un propriétaire indien, et à libérer deux membres d'équipage. Mais les pirates avaient réussi à s'enfuir et rejoindre la côte, emmenant huit autres marins.

Sénégal: fin des opérations de révision des listes électorales, le 23 avril

Les opérations de refonte partielle des listes électorales combinées avec la révision exceptionnelle des desdites listes prendront fin, le dimanche 23 avril pour l'intérieur du pays, annonce le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique.

Dans un communiqué reçu à l'APS, le ministère ajoute qu'à l'extérieur du pays, la fin des opérations est fixée au dimanche 16 avril.

Il invite tous les citoyens en âge de voter et ne s'étant pas encore inscrits sur les listes électorales à se rendre au niveau des commissions administratives pour leur inscription.

Il précise qu'aucune prolongation n'est prévue après l'expiration des délais.

RDC: nouveau premier ministre, la France s’inquiète du manque de consensus

vDans un communiqué publié par son ministère des Affaires étrangères, la France dit avoir pris note de la nomination, le 7 avril, du nouveau Premier ministre de la République démocratique du Congo.

La France exprime sa « grande inquiétude face au manque de consensus sur cette nomination ».

Pour le gouvernement français, cette nomination « ne respecte pas les termes de l'accord du 31 décembre 2016 » signé par le pouvoir et l'opposition pour mettre en place une transition et organiser des élections avant la fin de cette année.

« Cet accord constitue la seule feuille de route crédible pour une sortie de crise, sa violation est porteuse de graves risques pour la stabilité et l'avenir du pays, dans un contexte marqué par une forte dégradation de la situation sécuritaire et des droits de l'Homme », lit-on dans le communiqué.