Burundi : découverte d'une fosse commune sur la colline Ndava-Busongo

Une fosse commune renfermant des restes des personnes « probablement » tuées au cours de la guerre civile interburundaise de 1993, a été découverte lundi, 28 août 2017 sur la colline Ndava-Busongo relevant de la commune Gihanga dans la province de Bubanza (ouest), a rapporté une radio privée Isanganiro, citant des sources populaires environnantes.

Le 19 juillet dernier, une autre fosse commune renfermant des restes humains de plus d'une centaine de personnes avait été découverte près du chef-lieu de la commune de Mabanda de la province de Makamba, dans le sud du Burundi, selon l'Agence burundaise de presse (ABP), citant les autorités territoriales de cette commune.

Cette fosse a été découverte lorsque des ouvriers creusaint des caniveaux près d'un tronçon routier relevant de la Route nationale numéro 11 reliant les communes de Mabanda et de Kibago, ont affirmé ces autorités, précisant qu'elles ne disposent pas encore d'éléments pour déterminer les auteurs responsables du "jet" de ces personnes dans cette fosse commune.

Soudan du Sud : Médecins Sans Frontières condamne l'embuscade contre son personnel

L'organisation médicale caritative internationale Médecins Sans Frontières (MSF) a condamné mercredi l'attaque contre son personnel au Soudan du Sud, dans laquelle deux membres de son personnel ont été blessés, et des matériels et avoirs médicaux ont été perdus.

RCA : menace de suspension de la FIFA

La FIFA menace de suspendre d'ici le mois de septembre 2017, l'équipe nationale centrafricaine de football de toutes les compétitions internationales. Elle exige au gouvernement de verser les arriérés de salaires de l'ancien entraîneur de l'équipe Jules ACCORSI de nationalité française. Les frais s'élèveraient à 96 millions de FCFA.

La police kenyane à la poursuite de militants shebabs à la frontière avec la Somalie

Les autorités kenyanes ont déclaré que les forces de sécurité sont à la poursuite de militants shebabs présumés qui ont détruit un pylône de télécommunication appartenant à l'opérateur Safaricom dans le comté de Mandera. Les réservistes de la police nationale ont tiré sur les militants avant qu'ils ne s'enfuient à pieds vers la Somalie et une opération de sécurité a été lancée pour poursuivre les assaillants venus de Somalie. Selon un officiel du gouvernement kenyan, « les réservistes de la police ont été pris de court par les assaillants, mais personne n'a été blessé dans l'attaque de 01h30 du matin à Dabacity. Personne n'a été arrêté, mais l'enquête se poursuit ». En somme l'attaque avait pour but de paralyser les communications dans la région pour empêcher une intervention rapide des agents de sécurité.

Burkina : grève illimitée des greffiers contre l'arrestation d'un greffier en chef

Deux syndicats des greffiers du Burkina Faso ont décrété un arrêt de travail depuis le 29 août jusqu'à nouvel ordre pour protester contre l'arrestation et l'incarcération d'un greffier en chef, a-t-on appris de source officielle. Dans une déclaration en date du lundi 28 août, les deux syndicats des greffiers "constatent l'arrestation et l'incarcération du chef de greffe du Tribunal de grande instance de Koudougou. Ce dernier serait poursuivi essentiellement pour concussion portant sur la somme de cinquante mille FCFA". Relatant les faits, les syndicats expliquent que déférant volontairement à la convocation du juge d'instruction, la mise en cause est entendue en première comparution et un mandat de dépôt est décerné contre lui. Il sera par la suite déféré et détenu à la Maison d'arrêt et de correction de Koudougou.
 
Par conséquent, sans préjudicier la procédure judiciaire en cours, les syndicats déplorent cette incarcération qui s'est faite en violation du statut du personnel du corps des greffiers. "Aussi, les syndicats rappellent que la détention préventive est une mesure exceptionnelle dont la mise en œuvre est strictement encadrée aussi bien par les règles de notre droit positif que par les conventions internationales. C'est pourquoi, les syndicats des greffiers ne sauraient s'accommoder d'une procédure irrespectueuse des règles en la matière", souligne la déclaration.

Nigeria: la justice saisit 21 millions de dollars à l'ex-ministre du pétrole

Une cour de justice nigériane a ordonné lundi la saisie bancaire de 7,6 milliards de nairas (21 millions de dollars) appartenant à l'ex-ministre du Pétrole Diezani Alison-Madueke, accusée de corruption, après la confiscation de nombre de ses biens ces dernières semaines. Le juge de la Cour fédérale de Lagos, Abdulazeez Anka, a rendu sa décision suite à l'investigation menée par la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) contre cette ancienne figure de l'ancien gouvernement de Goodluck Jonathan.