Somalie: libération de 8 marins capturés par des pirates

Huit membres d'équipage d'un bateau indien détourné par des pirates somaliens le 31 mars ont été libérés mercredi matin par les forces de sécurité locales, a annoncé à l'AFP un responsable des gardes-côtes somaliens.

"Les huit otages ont été libérés sans qu'il y ait eu de combats. Les forces de sécurité ont assiégé les pirates, qui ont essayé de fuir, mais trois d'entre eux ont été capturés", a déclaré Abdirashid Mohamed Ahmed, commandant adjoint des gardes-côtes de la région autoproclamée semi-autonome du Galmudug (centre).

"L'opération de secours a été un succès total, les otages sont en sécurité et en bonne santé", a-t-il ajouté, précisant qu'ils étaient détenus sur la côte, près de la ville d'Hobyo.

Lundi, les autorités locales étaient déjà parvenues à reprendre le contrôle du navire, appartenant à un propriétaire indien, et à libérer deux membres d'équipage. Mais les pirates avaient réussi à s'enfuir et rejoindre la côte, emmenant huit autres marins.

Sénégal: fin des opérations de révision des listes électorales, le 23 avril

Les opérations de refonte partielle des listes électorales combinées avec la révision exceptionnelle des desdites listes prendront fin, le dimanche 23 avril pour l'intérieur du pays, annonce le ministère de l'Intérieur et de la Sécurité publique.

Dans un communiqué reçu à l'APS, le ministère ajoute qu'à l'extérieur du pays, la fin des opérations est fixée au dimanche 16 avril.

Il invite tous les citoyens en âge de voter et ne s'étant pas encore inscrits sur les listes électorales à se rendre au niveau des commissions administratives pour leur inscription.

Il précise qu'aucune prolongation n'est prévue après l'expiration des délais.

RDC: nouveau premier ministre, la France s’inquiète du manque de consensus

vDans un communiqué publié par son ministère des Affaires étrangères, la France dit avoir pris note de la nomination, le 7 avril, du nouveau Premier ministre de la République démocratique du Congo.

La France exprime sa « grande inquiétude face au manque de consensus sur cette nomination ».

Pour le gouvernement français, cette nomination « ne respecte pas les termes de l'accord du 31 décembre 2016 » signé par le pouvoir et l'opposition pour mettre en place une transition et organiser des élections avant la fin de cette année.

« Cet accord constitue la seule feuille de route crédible pour une sortie de crise, sa violation est porteuse de graves risques pour la stabilité et l'avenir du pays, dans un contexte marqué par une forte dégradation de la situation sécuritaire et des droits de l'Homme », lit-on dans le communiqué.


Côte d’Ivoire: les Etats membres de l’UEMOA pour une mutualisation des efforts contre le terrorisme

Les Etats membres de l'Union économique et monétaire de l'Afrique de l'Ouest (UEMOA) ont réaffirmé lundi, à Abidjan, lors de la clôture du sommet extraordinaire des chefs d'Etat et de gouvernement de cette espace monétaire, la nécessité pour eux de mutualiser leurs efforts afin d'arriver à lutter efficacement contre le terrorisme.
 
Selon le président du Burkina Faso, Jean Roch Kaboré, les Etats ont investi énormément sur les questions d'armement à ce sujet. « Il faut que pour la lutte contre le terrorisme, nous puissions mutualiser les efforts, le Mali, le Niger, le Burkina, le Tchad sont en première ligne dans ce combat là, et je dois pouvoir dire que nous sommes fiers d'avoir adopté cette proposition à cette session là », a-t-il indiqué.

Burundi: l’épidémie de paludisme a tendance à baisser

L'épidémie du paludisme est en train d'être maitrisé grâce aux efforts menés par le ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida et ses partenaires, a indiqué à l'ABP ce lundi 10 avril 2017 le directeur chargé du Programme national intégré de lutte contre le paludisme, Dr Dionis Nizigiyimana.
 
Depuis que cette épidémie a été déclarée, des réunions intempestives ont été organisées entre le ministère en charge de la Santé publique et ses partenaires dans le but d'élaborer un plan de riposte, a précisé Dr Nizigiyimana, signalant que les actions menées concernent la prise en charge, la communication et la sensibilisation de la population, ainsi que des actions de prévention.

Attaque au camion à Stockholm, au moins trois morts

Un camion a foncé sur des piétons vendredi après-midi dans une rue piétonne du centre de Stockholm avant de s'encastrer dans la devanture d'un grand magasin, faisant au moins trois morts et huit blessés tandis que le Premier ministre Stefan Löfven évoquait un attentat.

Une partie du centre de Stockholm a été bouclée et évacuée, notamment la gare centrale. Le trafic ferroviaire ainsi que la circulation des métros ont été interrompus.

"La Suède a été attaquée. Tout va dans le sens d'un attentat terroriste", a déclaré le Premier ministre. En déplacement dans l'ouest du pays, il a annoncé qu'il rentrait immédiatement à Stockholm.

La police n'a procédé à aucune arrestation et on ignore à ce stade le sort du chauffeur du camion mais le chef du département des opérations nationales de la police suédoise, Mats Lofving, a présenté en fin d'après-midi des images d'une personne recherchée dans le cadre de l'enquête.