Côte d’Ivoire: 52 blessés dont 15 graves dans un accident de la route impliquant un autocar à Touba

Un autocar de la compagnie GTI en provenance d'Odienné pour Abidjan a fait une sortie de route, dans la matinée de lundi, entre le village de Gouékolo et celui de Foungbesso, à 38 kilomètres de Touba, faisant 52 blessés dont 15 cas graves, sur ses 68 passagers, a constaté l'AIP.
 
Plusieurs blessés souffraient de fractures et de divers traumatismes après cet accident survenu aux environs de 09 heures (GMT et locales). " Quand nous avons dépassé le village de Gouékolo, le bras de la direction (volant) du car s'est arraché. Le chauffeur a lutté pour maintenir l'équilibre du car, mais il n'a pas pu, et nous nous sommes retrouvés dans la brousse. Des passagers criaient, d'autres gémissaient. C'est une élévation de terre."

Côte d’Ivoire: 52 blessés dont 15 graves dans un accident de la route impliquant un autocar à Touba

Un autocar de la compagnie GTI en provenance d'Odienné pour Abidjan a fait une sortie de route, dans la matinée de lundi, entre le village de Gouékolo et celui de Foungbesso, à 38 kilomètres de Touba, faisant 52 blessés dont 15 cas graves, sur ses 68 passagers, a constaté l'AIP.
 
Plusieurs blessés souffraient de fractures et de divers traumatismes après cet accident survenu aux environs de 09 heures (GMT et locales). " Quand nous avons dépassé le village de Gouékolo, le bras de la direction (volant) du car s'est arraché. Le chauffeur a lutté pour maintenir l'équilibre du car, mais il n'a pas pu, et nous nous sommes retrouvés dans la brousse. Des passagers criaient, d'autres gémissaient. C'est une élévation de terre."

Un Casque bleu togolais et deux civils tués au Mali

Un Casque bleu togolais et deux civils maliens ont été tués dimanche dans une attaque survenue dans la région malienne de Mopti (centre), a confirmé un porte-parole de l'ONU dans un communiqué.

Sept Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ont été blessés dans l'attaque, qui s'est produite dans le nord de la ville de Douentza, dans la région de Mopti, précise le communiqué.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné cette attaque meurtrière "dans les termes les plus fermes" et a appelé à traduire en justice les auteurs de l'attaque, dont l'identité n'est pas encore connue pour l'heure.

COP22: les négociations climatiques s'ouvrent à Marrakech

C'est un traité historique qui manque encore de mode d'emploi: la 22e conférence climatique de l'ONU s'est ouverte lundi à Marrakech avec à l'ordre du jour l'application de l'accord de Paris, premier engagement de la communauté internationale contre le réchauffement.

En ce premier jour, nombre de participants à cette COP22 - négociateurs, élus, scientifiques, ONG, entreprises... - avaient aussi l'esprit outre-Atlantique, où se joue la présidentielle américaine.

Les Etats-Unis, 2e émetteur mondial de gaz à effet de serre, "sont l'un de nos partenaires les plus importants, leur participation à cet accord est cruciale", a rappelé dimanche devant la presse la responsable climat de l'ONU, alors que le républicain Donald Trump a déjà promis d'attaquer le pacte de Paris s'il était élu.

"Nous espérons que nous pourrons avoir une relation très constructive et positive" avec le/la futur(e) président(e), a dit Patricia Espinosa.

Une victoire de Trump "serait un choc", soulignait lundi la négociatrice française Laurence Tubiana, qui relève cependant qu'"il ne peut changer le cours des choses sur Terre": "Et s'il élu, je suis sûre que mercredi vous entendrez tout le monde à la COP dire "on tient à l'accord de Paris"".

Somalie: au moins 25 morts dans des combats entre régions rivales

Au moins 25 soldats ont été tués et 30 blessés dimanche dans de nouveaux combats dans la ville de Galkayo entre forces de deux régions autoproclamées semi-autonomes du nord de la Somalie, ont indiqué lundi des responsables militaires des deux camps.

Nous avons perdu environ 12 hommes et plus de dix sont blessés, a déclaré à l'AFP le commandant de l'armée de la région du Puntland Jumale Jama Takar, tandis qu'un commandant de l'armée du Galmudug, Qoje Abdirahman, a fait état de 13 morts et près de 20 blessés au sein de ses troupes.

Les deux camps se rejettent la responsabilité des combats, qui ont marqué l'échec d'un accord de paix signé quelques jours plus tôt à Dubai entre les dirigeants du Galmudug et du Puntland. La ville de Galkayo a été récemment le théâtre de combats sporadiques, mais ceux de dimanche sont les plus meurtriers de ces dernières semaines.

Des habitants et un chef coutumier interrogés par l'AFP assurent pour leur part que le bilan des combats est plus lourd que celui avancé par les responsables militaires.

RDC : la BGFI Bank dément toute malversation des fonds destinés à la Ceni

La BGFI Bank a démenti mercredi être impliquée dans une quelconque malversation après les révélations du journal belge Le Soir sur des opérations bancaires douteuses notamment au détriment de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le quotidien belge Le soir avait rapporté des "mouvements suspects" vers un compte appartenant à la Commission électorale, citant des documents que lui a transmis Jean-Jacques Lumumba, chef du département des engagements à la BGFI Bank, présenté comme un petit fils du premier Premier ministre du Congo, Patrice-Emery Lumumba.

Entre mai et septembre 2016, note le journal Jeune Afrique, sur son site Internet, plusieurs chèques ont été encaissés par la CENI pour un montant total de quelque 7,5 millions d'euros.

"Si c'était le cas, la CENI aurait réagi et n'aurait pas attendu que de Belgique on l'informe", déclaré Abder Kader Diop, directeur général adjoint la BGFI Bank RDC, au cours d'un entretien avec la presse à Kinshasa.