Ambassade du Burkina au Maroc : Les étudiants boursiers lèvent le camp

Moins de 48h après le sit-in des étudiants boursiers burkinabè pour revendiquer le virement de la bourse nationale du dernier trimestre de l'année 2016 et celle du trimestre en cours (janvier, février et mars), les lignes ont bougé. « En principe, si tout va bien, les étudiants pourraient recevoir leur argent à partir du lundi 9 janvier 2017 », nous a rassuré le directeur général du Centre national de l'information, de l'orientation scolaire et professionnelle et des bourses (CIOSPB).
 
« Nous avons reçu la confirmation que la moitié de l'argent (complément d'octobre) a été viré aujourd'hui même dans les comptes de l'Ambassade et que le transfert dans nos comptes sera fait dans les prochaines heures. Nous prenons note de cela et nous tenons à remercier l'Ambassade pour son soutien durant ces deux jours de revendication », a indiqué le collectif des étudiants ce vendredi 6 janvier 2017 en fin de soirée.
 
Il y a donc du nouveau dans cette affaire qui commençait à exaspérer les étudiants et nous en avons eu la confirmation avec le directeur général du CIOSPB. Ce dernier nous a rassuré en début d'après-midi que le Chancelier (Financier) de l'Ambassade du Burkina au Maroc était au four et au moulin pour dispatcher l'argent dans les comptes des étudiants. « En principe, si tout va bien, les étudiants pourraient recevoir leur argent à partir du lundi 9 janvier 2017 », a-t-il renchéri.

Côte d'Ivoire : Après l'accord, les dernières résistances des mutins de BouakéSource : beninmondeinfos.com

La rencontre entre le ministre ivoirien de la Défense, Alain-Richard Donwahi a failli virer au drame dans la soirée de ce samedi 07 janvier 2017 ä Bouaké. En effet, M. Donwahi et sa délégation ont été retenus en otage pendant une à deux heures et ce, juste après l'annonce d'un accord entre les militaires mutins et le gouvernement. Une information que le ministre a qualifiée de "rumeur persistante, s'estimant nullement menacé et que les pourparlers se poursuivaient.

Toutefois, de sources concordantes, l'on apprend que des coups de feu en l'air avaient été tirés dans les lieux des négociations, même après la déclaration du chef de l'Etat. Les militaires ayant participé à la mutinerie avaient convenu de regagner leurs casernes, notamment à Abidjan.

Le président Ouattara s'est félicité de l'accord, portant sur les primes et les conditions de travail. Il a par ailleurs déploré la méthode employée par les mutins pour faire entendre leurs revendications. L'annonce de cet accord a été faite lors d'un très bref Conseil des Ministres tenu le samedi 7 janvier et qui avait été prévu bien avant le soulèvement.Source : beninmondeinfos.com

Ghana: le nouveau chef d’état-major est une femme

Le président élu du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a annoncé mercredi son personnel administratif et d'autres personnalités importantes pour l'aider à poursuivre l'agenda et le mandat des Ghanéens pour les quatre prochaines années.
 
M. Akufo-Addo a nommé Akosua Frema Opare-Osei comme chef d'état-major au Bureau du président et elle sera assistée par Francis Asenso-Okyere et Samuel Jinapor.
 
M. Akufo-Addo a fait cette annonce lors d'une conférence de presse tenue à son domicile à Accra. Mme Opare-Osei devient la première femme chef d'état-major dans les annales du pays depuis 1992.

RDC: Boma, le gouverneur lance une opération d’assainissement après les inondations

Le gouverneur du Kongo-Central, Jacques Mbadu, a lancé jeudi 5 janvier une opération d'assainissement de la ville de Boma frappée par des inondations qui ont fait officiellement une cinquantaine de morts et de disparus.

Pour éviter l'apparition des maladies, des équipes de certaines organisations comme Oxfam, Croix-Rouge ou OMS vont distribuer des médicaments et désinfecter des rivières et certains édifices touchés par les inondations, a fait savoir Éric Lubamba, secrétaire de la sous-commission mise en place par l'évêché de Boma pour l'identification des sinistrés.

L'évêque de Boma a également mis en place une commission pour faciliter la délocalisation de tous les habitants de Boma dont les maisons sont situées le long de la rivière Kalamu.

Les inondations ont également fait des milliers de sans-abris et des dégâts matériels importants à Boma. Elles ont été causées par des pluies torrentielles. ​

Côte d'Ivoire: Ouattara consulte Bédié sur la nomination d’un vice-président

Le président ivoirien, Alassane Ouattara s'est rendu ce jeudi 5 janvier 2017 au domicile de l'ex président Henri Konan Bédié. Engagé dans un processus de formation d'un nouveau gouvernement et de nomination d'un vice-président, Alasane Ouattara n'a sans doute pas manqué l'occasion d'en discuter avec son principal allié du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).
 
Selon les confidences recueillies dans les entourages des deux hommes, rapporté par Jeune Afrique, il était question d'un échange de civilité de nouvel an, mais les deux alliés auraient saisi occasion pour "aborder l'actualité politique et la mise en place des Institutions de la troisième République".
 
En effet, la formation d'un nouveau gouvernement et la nomination du vice-président, conformément à la nouvelle constitution ivoirienne, constituent actuellement une préoccupation majeure pour le président ivoirien. Le poste de vice-président, faut-il le rappeler, a fait son apparition dans l'architecture institutionnelle ivoirienne, depuis la naissance de la III eme République, consacrée par la nouvelle constitution.Toutes ces questions ont dû faire l'objet des échanges entre les deux alliés politiques.
 
Éminent membre de la coalition au pouvoir, le Parti démocratique de Côte-d'Ivoire (Pdci) d'Henri Konan Bédié, a son mot à dire dans ce processus. Source : beninmondeinfos.com

RDC: Goma, plus de 2 000 détenus de la prison centrale de Munzenze assistés en vivres

Plus de deux mille détenus de la prison centrale de Munzenze ont bénéficié samedi 31 décembre d'un don de vivres et non vivres d'une valeur d'environ 27 millions de francs congolais (près de 25 000 USD), selon la ministre provinciale du Plan au Nord-Kivu, Marie Shematsi.

Elle a remis ce don du chef de l'Etat aux pensionnaires de la prison de Munzenze pour leur permettre de bien fêter la fête de nouvel an.

Un des détenus, Adelard Mineene, apprécie ce don mais il déplore le surpeuplement de la prison.

Parmi les 2 096 bénéficiaires, il y a 54 femmes et 72 enfants. La prison de Munzenze a été conçue initialement pour 150 personnes.