Zimbabwe: Mnangagwa salue le "début d'une nouvelle démocratie"

Emmerson Mnangagwa, qui s'apprête à succéder à Robert Mugabe à la tête du Zimbabwe, a salué "le début d'une nouvelle démocratie", dans son premier discours depuis le début de la crise. "Aujourd'hui, nous assistons au début d'une nouvelle démocratie", a-t-il lancé sous les vivats de centaines de personnes réunies devant le siège du parti au pouvoir, la Zanu-PF.

Aviation : signature d'un accord entre Airbus et Air Sénégal

Au dernier jour du salon Dubai Air Show le 16 novembre 2017, Airbus a annoncé la signature d'un protocole d'accord avec Air Sénégal portant sur deux A330neo, sans en préciser le modèle (la photo fournie montre un A330-900, dont le prix catalogue est de 291 millions de dollars). Renaissant des cendres de la défunte Senegal Airlines, la compagnie doit lancer ses opérations le 7 décembre depuis le nouvel aéroport de Dakar-Blaise Diagne ; elle sera opérateur de lancement de l'A330neo en Afrique. Les deux appareils bénéficieront à sa croissance et à l'expansion de son réseau moyen et long-courrier, a déclaré Airbus dans un communiqué, après la signature de l'accord en présence du ministre de l'aviation Maimouna Ndoye Seck.

Le Rwanda appliquera un régime de visa à l'arrivée pour les citoyens de tous les pays du monde

Le Rwanda a décidé d'appliquer un nouveau régime de visa, qui permettra aux citoyens de tous les pays d'obtenir un visa à leur arrivée sans demande préalable. La nouvelle mesure qui permet aux visiteurs d'avoir un visa de 30 jours à l'arrivée débutera le 1er janvier 2018, a indiqué la direction générale de l'immigration et de l'émigration dans une annonce. Les résidents étrangers au Rwanda seront autorisés par ailleurs à utiliser des cartes d'identité de résident pour l'entrée du pays, et à emprunter les portails électroniques avec le système automatisé de dédouanement des passagers à l'aéroport international de Kigali.

Maroc : 15 morts dans une bousculade lors d'une distribution d'aide alimentaire

Quinze personnes ont trouvé la mort et cinq autres ont été blessées dans une bousculade survenue dimanche lors de la distribution d'aide alimentaire, dans la province d'Essaouira dans l'ouest du pays, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Le drame a eu lieu dans la localité de Sidi Boulaalam (à environ 60 km au nord-est d'Essaouira), a précisé la même source dans un communiqué.
 
Selon des médias locaux, la bousculade est survenue dimanche matin lors d'une opération de distribution de denrées alimentaires aux habitants de cette localité, du fait que des bénéficiaires n'ont pas respecté l'ordre et se sont précipités pour recevoir leurs parts des dons alimentaires offerts par un donateur. Un manque d'organisation était à l'origine de la bousculade, ont affirmé des observateurs locaux.
 
Une enquête a été ouverte pour "déterminer les circonstances de l'incident et établir les responsabilités", indique le ministère de l'Intérieur. Le communiqué assure que le roi Mohammed VI a donné des instructions pour "apporter l'aide et le soutien nécessaires aux familles des victimes et aux blessés". Le roi a également décidé de "prendre en charge personnellement les frais d'inhumation et des obsèques des victimes et des soins des blessés", conclut le ministère de l'Intérieur.

Zimbabwe : Mugabe évincé de la présidence de son parti

Mugabe a été remplacé à la tête de la ZANU-PF par Emmerson Mnangagwa. Celui-ci avait été limogé de son poste de vice-président du pays la semaine dernière, par Robert Mugabe. Emmerson Mnangagwa a été désigné candidat du parti au pouvoir à l'élection présidentielle de 2018.
 
Le parti a par ailleurs demandé à Mugabe de démissionner de la présidence de la République, d'ici à demain lundi 20 novembre 2017 midi. Sinon, le Parlement enclencherait la procédure de sa destitution. La destitution de Mugabe de son parti, fait suite à l'appel de l'association des vétérans de la guerre d'indépendance du Zimbabwe.

Mtn-Bénin : le DG sommé de quitter le pays

Stephen Blewett, le directeur général de la filiale de la société de télécommunication sud-africaine MTN au Bénin est sommé de quitter le pays au plus tard le 24 novembre 2017. « Il est mis fin au séjour de Monsieur Stephen Blewett de nationalité sud-africaine, pour avoir mené, sur le territoire de la république du Bénin, des activités attentatoires à la sécurité et à l'ordre public », indique un arrêté du ministre béninois de l'intérieur et de la sécurité publique.
 
Le ministère ne donne pas plus de précisions sur les faits qui lui sont reprochés, mais celui qui dirige depuis deux ans la filiale locale du groupe sud-africain de télécommunications MTN, est sommé de quitter le territoire béninois au plus tard le 24 novembre 2017. Cette décision intervient une semaine après l'ouverture, par l'Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste, d'une procédure de sanction contre la société qui exploite le réseau MTN au Bénin.