Côte d’Ivoire: un croyant paye une bougie à 1,5 million de FCFA

Une bougie a été achetée à 1,5 millions de fCFA et une bouteille d'eau minérale à 500 000 fCFA dimanche, lors d'une fête des moissons organisée par l'église du christianisme céleste de Sinématiali. L'eau et la bougie ont été achetées par le même fidèle, venu d'Abidjan pour participer à la célébration.
 
La fête des moissons est un sacrément dans pour l'église du christianisme céleste. A cette occasion, le fidèle est appelé à faire preuve « piété de générosité exceptionnelle » pour espérer recevoir en retour la récompense de Jéhovah (Dieu) à la fin des temps, a-t-on expliqué. Les objets vendus sont alors acquis par le plus offrant, dans une sorte de vente aux enchères publiques.

Un chef rebelle rwandais arrêté dans l'est de la RDC

L'armée congolaise annonce l'arrestation d'un chef rebelle de Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) basées à l'Est de la RDC.

Il s'agit du colonel Habyarimana Mucebo Sofuni, commandant en charge des renseignements à l'état-major général des rebelles rwandais des FDLR.

Selon l'armée congolaise, il a été arrêté à Kiwanja et transféré pour interrogatoire à Goma, le chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Les FDLR est un mouvement rebelle hutu rwandais qui cherche à reconquérir le pouvoir à Kigali au départ de la RDC où ses combattants sont retranchés depuis la fin du génocide de 1994.

Certains de ces rebelles ont participé activement à ce génocide qui a coûté la vie à plus d'un million de Tutsi. Les FDLR sont par ailleurs accusé de commettre plusieurs exactions contre les civils à l'Est de la RDC depuis plus de vingt ans.

Un Israélien tué par balle à la frontière égyptienne

Un Israélien, qui travaillait pour une société de construction à la frontière égyptienne, a été tué par balle mardi, a indiqué l'armée israélienne soulignant que l'incident ne serait pas lié à des activités terroristes.

Le ministère de la Défense avait plus tôt fait état d'une personne blessée par balles, employée par une entreprise civile de construction travaillant sur la barrière de sécurité à la frontière égyptienne, sans donner plus de détails sur l'incident.

Une porte-parole militaire avait par la suite confirmé que l'homme avait succombé à ses blessures et que les tirs provenaient du côté égyptien de la frontière.

Selon les premières indications, l'incident n'est apparemment pas lié à des activités terroristes, affirme l'armée israélienne dans un communiqué ajoutant qu'elle menait une enquête en coordination avec l'armée égyptienne

RDC: Lubumbashi, rareté de petites coupures de franc congolais sur le marché

Les petites coupures de francs congolais se font, depuis quelques semaines, rares sur le marché de Lubumbashi (Haut-Katanga).
 
Selon des témoins, cette situation constitue un casse-tête pour les vendeurs qui se plaignent de remettre aux clients des biens en nature comme : des stylos, des bonbons, des boites d'allumettes en lieu et place de la monnaie.
 
Les vendeurs renvoient la balle dans le camp de l'Etat qui ne disponibilise pas assez de petites coupures pour des transactions. Les incompréhensions issues de cette problématique débouchent souvent à des disputes interminables. Parfois même, des vendeurs et acheteurs en arrivent aux mains.

Burkina Faso: La police nationale démantèle un réseau de recrutement destiné à alimenter des filières terroristes

Les unités d'intervention de la Police Nationale ont démantelé dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 octobre 2016, un réseau de recrutement destiné à alimenter des filières terroristes dans la sous-région au Burkina Faso. Au cours de ce démantèlement, un assaillant de nationalité burkinabè a été abattu par la Police. Le Ministre d'Etat, en charge de la sécurité s'est rendu sur les lieux ce dimanche matin.
 
Selon le Directeur Général de la Police Nationale, Lazare Tarpaga, c'est grâce à la collaboration des populations que la piste a été remontée. « Le samedi 22 octobre dans l'après-midi, des populations de Yagma nous ont fait comprendre qu'il y a des tentatives de recrutements de jeunes pour aller former au-delà de notre frontière.
Ces recrutements avaient pour but de faire des formations pour revenir s'en prendre à nos forces de défense et de sécurité. Nous avons donc essayé de suivre les traces et de pouvoir remonter l'information afin de pouvoir mettre la main sur ceux qui viennent effectuer ces recrutements. Ce qui nous a donc conduit à plusieurs domiciles et nous avons débusqué le lièvre que nous avons poursuivi jusque-là. Nos hommes ont essuyé des tirs mais ont riposté », a relaté le DG de la Police Nationale.

Sénégal: des dizaines de policiers mobilisés pour une opération de démolition à Saint-Louis

Des dizaines de policiers ont été déployés lundi dans le quartier Guet-Ndar pour sécuriser les opérations de démolition de deux mosquées érigées sur la berge d'un bras du fleuve Sénégal, à Saint-Louis, a constaté l'APS.

Les forces de l'ordre quadrillent tout le quartier et bloquent tous les accès menant à ces deux lieux de culte.

Le "Dragon", cette voiture de la police propulseur d'eau et de nombreux autres véhicules sont par exemple prépositionnés.

Des échauffourées ont ainsi éclaté entre policiers et jeunes du quartier opposés à la démolition des deux mosquées. La police répliquant par moments aux jets de pierre des jeunes dont certains n'hésitent pas à plonger dans l'eau du fleuve après avoir lancé des cailloux.

Cette action entre dans le cadre de la poursuite des opérations de démolition des constructions qui empêchent la mise en œuvre d'un projet de réhabilitation de la route et d'aménagement d'autres infrastructures initiées par l'Etat et la municipalité de Saint-Louis.