5e édition du Festival de cinéma de Lomé

FESCILOM : du 26 au 31 mars 2018

La Côte d'Ivoire sera l'invitée d'honneur de la 5e édition du Festival de cinéma de Lomé (FESCILOM) prévu du 26 au 31 mars prochain, a confié mercredi le délégué général du festival, Joël Misseboukpo. "Quelles formations pour quel type de développement ?" est le thème de cette édition qui sera couplée au 2e Forum des jeunes cinéastes francophones engagés pour l'environnement.
 
FESCILOM 1e6bc
 
Pour le délégué général, le FESCILOM se veut un cadre de discussion pour les acteurs des métiers du cinéma et des professionnels de l'environnement et un fertilisant pour l'éclosion du cinéma vert au Togo, en Afrique et dans le monde. Il a indiqué que le forum des jeunes cinéastes a été initié pour créer un cadre de découverte et d'échanges entre le public et les jeunes spécialistes du cinéma, de l'environnement et du développement durable.
 
Le FESCILOM est ouvert aux fictions courtes et aux documentaires, ainsi qu'aux longs métrages, même si ceux-ci seront projetés hors compétition, et les clips vidéo, a précisé M. Misseboukpo. Il a relevé que le festival propose les compétitions telles que les fictions courtes, les courts métrages, les clips vidéo et les documentaires. Le délégué général a indiqué que pour les différentes compétitions de films courts, le festival accepte les films réalisés et/ou produits par des Togolais, des Africains et des professionnels en provenance du monde entier.
 
Pour faire acte de candidature pour les compétitions, les films doivent être réalisés en français. "S'ils sont réalisés en d'autres langues, ils doivent être soit doublés en français, soit sous-titrés en français", a-t-il précisé. S'agissant des récompenses, M. Misseboukpo a affirmé que divers prix seront prévus pour les lauréats, notamment les meilleurs acteur et actrice. Il a par ailleurs souligné que le prix de la meilleure femme du monde cinématographique togolais était un point essentiel dans les orientations principales du FESCILOM. A travers ce prix, le comité d'organisation met l'accent sur la promotion des professionnelles des métiers du cinéma.
 
Joël Misseboukpo a rappelé que les distinctions honorifiques sont des récompenses faites à un homme ou une femme qui a marqué le cinéma togolais, africain ou mondial à une période donnée, par ses productions ou une action en faveur du cinéma.
 
Un prix va par exemple récompenser une personne ou une organisation qui œuvre à l'avancement et à l'innovation du cinéma en Afrique, a-t-il poursuivi. La distinction honorifique du cinéma du monde veut de son côté récompenser une personne ou une organisation internationale qui œuvre dans le domaine du cinéma. "Le FESCILOM étant une plateforme internationale, ce prix est un trait d'union avec l'universel mondial du cinéma", a conclu M. Masseboukpo.