OKA, la saga Cissé

Entre documentaire et fiction, le cinéaste malien Souleymane Cissé propose OKA, une saga et un hommage à toutes les femmes de sa famille.

Oka ou «Notre maison», en langue bambara, dernier-né du cinéaste malien Souleymane Cissé, concourt pour le Tanit d'or dans la compétition officielle des journées cinématographiques de Carthage. Produit en 2015, ce film est à sa deuxième projection après le festival de Cannes où il a été sélectionné en compétition officielle.

tn oka 224ee

L'auteur-réalisateur de Yeelen « La lumière », traite dans ce film des spéculations foncières, un thème d'actualité au Mali où l'injustice et la corruption ne cesse de ravager le pays. O Ka « Notre maison" c'est le foyer d'un artiste de Bamako, qui le rattache à ses parents, à son histoire et à ses souvenirs. C'est une autobiographie à plusieurs voix et une fiction qui se veut un hommage à toutes les femmes de sa famille : sa mère, sa grand-mère, et ses sœurs.

Le réalisateur évoque le souvenir de son père, de sa mère, de l'enfant qu'il était et de ses sœurs expulsées de la maison des ancêtres qu'elles ont occupée durant plusieurs années. Ces dernières ont été victimes d'un acte de falsification de propriété foncière, et se sont retrouvées dans la rue du jour au lendemain en 2008.

Une enfance à Bozola

Cissé porte également un tendre regard sur son enfance passée à Bozola, un quartier pauvre et vivant de Bamako, le film remonte plusieurs générations, parcourt toutes les époques, l'histoire du Mali, le pays de Souleymane Cissé qu'il a vu basculer dans la guerre, au mépris des traditions de tolérance qui l'ont animé depuis l'indépendance.

Le combat pour la vérité a poussé l'artiste à prendre la parole et à s'engager. OKA ce sont les voix de Souleymane Cissé mais aussi de ses proches, des générations précédentes, et du père qui a veillé à l'éducation de ses enfants. Entre un passé plein de tendresse et de nostalgie, et un présent qu'il dénonce fermement, le réalisateur a surtout mis en exergue la valeur de l'éducation et la force de l'amour.