La diaspora togolaise, des années 1960 à nos jours

Dans dernier ouvrage, Christian Agbobli se penche sur la diaspora togolaise, son quotidien et ses relations avec le Togo. Une diaspora très active.

Un ouvrage consacré à la diaspora togolaise est disponible dans les librairies du pays. Ecrit par le prof Christian Agbobli, l'ouvrage titré "La Diaspora togolaise, des années 1960 à nos jours", est composé d'une centaine de pages.

tg christian agbobli auteur 411f4

Subdivisé en cinq chapitres, l'ouvrage analyse la diaspora togolaise à travers un état des lieux : son histoire récente, ses principales zones géographiques de résidence, ses acteurs ainsi que son apport dans le développement du Togo.

Les contextes culturels, économiques et historiques sont abordés pour illustrer les conditions d'émergence de la diaspora togolaise, ainsi que l'état de ses relations avec le pays d'origine.

La politique togolaise est également au coeur de l'analyse en raison de son rôle dans l'émigration de la population. L'auteur aborde les raisons qui ont poussé les citoyens togolais sur le chemin de l'émigration et le nombre de Togolais qui vivent à l'étranger. "Cela fait longtemps qu'on parle de la diaspora togolaise. Elle est très active. De ce livre, on sait où vit la diaspora, combien de Togolais font partie de la diaspora", indique Christian Agbobli, docteur en communication.

Générosité

A l'instar des diasporas des pays comme le Bénin et le Ghana, la diaspora togolaise est dans une dynamique remarquable appréciée par la Banque Mondiale (BM), la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

D'après les résultats de 2014, publiés par la BM, 348 millions de dollars US, (soit 182 milliards de Fcfa) ont été transférés par les Togolais de la diaspora. Cette somme représente près de 10 % du PIB et consacre la diaspora togolaise comme l'une des plus généreuses d'Afrique.

Elle dépasse largement les transferts d'argent des années précédentes dont le montant est de 337 millions de dollars US.

Systématiquement, la diaspora Togolaise est moins importante avec deux millions de personnes, mais elle devance celles du Bénin et Ghana en matière d'envois de fonds.