Le Gabon abritera la 4ème édition du forum de la Banque islamique de développement

C'est à Bali en Indonésie, où se tient le 3ème forum annuel des fonds souverains des gouvernements des Etats membres de la Banque islamique de développement (BID), que le Gabon a obtenu, au terme d'un « lobbying fort », l'organisation, l'année prochaine, de la 4ème édition de cet évènement à Libreville. Ce sera la deuxième fois qu'un pays du continent abrite cette importante rencontre qui réunit l'ensemble des membres de l'institution financière islamique.
 
En effet, après l'Arabie Saoudite qui a organisé le forum inaugural en 2015 et le Maroc en 2016, il va revenir au Gabon de réunir les experts de la finance islamique sur son sol ainsi que les patrons des fonds d'investissements du monde entier, afin de faire le point sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie d'investissement arrêtée par les présidents des fonds souverains, depuis le premier forum.
 
Le forum se tient cette année, en prélude à la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque qui aura lieu à Djeddah, en Arabie Saoudite, pour débattre des problèmes de développement et d'ordre institutionnel. Plus de 2 000 personnes assistent à cet évènement qui offre aux décideurs un cadre idéal pour se pencher sur les défis et les opportunités qui interpellent et s'offrent aux pays membres de l'institution financière.

Zambie: le chef de l'opposition inculpé de "trahison" (police)

Le chef de l'opposition zambienne, Hakainde Hichilema, qui refuse toujours de reconnaître sa défaite à la présidentielle d'août 2016, a été inculpé mercredi de "trahison" pour avoir tenté de bloquer le convoi du chef de l'Etat Edgar Lungu.

Le chef du Parti uni pour le développement national (UPND) a été arrêté mardi matin à son domicile de Lusaka au terme de plusieurs heures d'un véritable siège qui a mobilisé une centaine de policiers.

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène et pris d'assaut son domicile, avant de le conduire dans un camp d'entraînement de la police pour y être interrogé.

Selon son avocat, Jack Mwiimbu, M. Hichilema est officiellement accusé d'avoir voulu bloquer le convoi du président Lungu, dimanche à l'occasion d'un déplacement dans l'ouest.

L'Egypte sous état d'urgence, les coptes enterrent leurs morts

Des centaines de chrétiens coptes ont enterré lundi les victimes d'attentats contre des églises en Egypte, le jour de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence décrété après ces attaques qui ont fait 45 morts.

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui a menacé de multiplier les attaques contre la communauté chrétienne en Egypte, a revendiqué ces attentats menés dimanche en pleine célébration des Rameaux à Alexandrie et à Tanta, dans le nord du pays.

Ces violences sont survenues à quelques semaines de la visite du pape catholique François, qui a décidé néanmoins de maintenir son déplacement au Caire les 28 et 29 avril.

Bénin: le Parlement refuse de statuer sur la révision de la constitution

Le Parlement béninois a créé la surprise mardi soir en refusant d' examiner le projet de révision de la constitution, un projet phare du président Patrice Talon qui souhaite notamment la mise en place d'un mandat présidentiel unique.
 
Soixante députés ont voté en faveur de l'étude du texte, 22 contre et un s'est abstenu, alors que la majorité des trois-quart était exigée.

Inauguration d’une centrale électrique de 100 MW au Niger

Le Président de la République, Chef de l'Etat Issoufou Mahamadou a procédé, ce dimanche 02 avril 2017, à l'inauguration de la Centrale électrique de Gorou Banda, une infrastructure financée par l'Etat du Niger, la BOAD et la BID à plus de 75 milliards de francs CFA et susceptible de générer 100 mégawatts.

C'est la réalisation de la première phase du projet de cette centrale thermique diesel et dont les travaux ont été officiellement lancés le 04 avril 2013 qui vient d'être ainsi inaugurée. Ces travaux ont été confiés à l'entreprise chinoise SYNOHYDRO et comprennent la construction de quatre (04) groupes électrogènes équipés de moteurs de puissance unitaire 20 MW.

Cette première phase a également concerné la construction des lignes et postes d'évacuation de l'énergie vers les centres de consommation. Ces travaux ont été exécutés par l'entreprise chinoise TBEA. La maîtrise d'œuvre est assurée par l'Agence d'Exécution du Projet (AEP), assistée par le bureau d'ingénieurs-conseils allemand FICHTNER.


RDC: les corps de deux experts de l'ONU seraient retrouvés dans le Kasaï

Le gouvernement Congolais confirme avoir retrouvé les corps probablement de deux experts de l'ONU enlevés dans la province du Kassai central le 12 mars dernier par des présumés miliciens du chef traditionnel Kamuina Nsapu

Plus de deux semaines après leur enlèvement par des présumés miliciens du chef coutumier Kamuina Nsapu, les deux experts de l'ONU seraient probablement retrouvés morts dans la même region ou leur enlèvement avait survenu. Les informations rapportées par certaines organisations non gouvernementales a été quelques heures plus tard confirmées par le gouvernement congolais sans beaucoup de précisions.

Lambert Mende ministre de la Communication et des Médias et porte-parole du gouvernement congolais lu sur Politico.cd un site d'informations local a déclaré " lee quartier général de la police nous a fait part hier de la decouverte de trois corps, deux du type caucassiens et un noir près de la rivière Moyo".
 
 
Selon cet officiel congolais, il n'y a pas encore lieu de confirmer si les corps retrouvés sont bel et bien ceux des experts de l'ONU enlevés il ya deux semaines. Il precise que le gouvernement confirmera l'information une fois l'identification faite. Contactée, la Monusco (Mission de l'ONU pour la sécurisation de la République démocratique du Congo) n'a pas encore réagi à cette nouvelle.
 
Pour rappel, Michael Sharp, un Américain et Zahida Katalan une Suédoise, tous membres du groupe d'experts de l'ONU sur la République démocratique du Congo avaient été enlevés à 120 km de la ville de Kananga sur l'axe Bukonde- Tshimbulu au centre du pays. La region de Kassai est victime depuis le mois d'août 2016 de l'activisme des miliciens Kamuina Nsapu. Cette milice constituée majoritairement de populations adeptes du chef traditionnel Kamuina Nsapu tué en août dernier.