Ouragan Matthew en Haïti: le bilan partiel grimpe à 473 morts

L'ouragan Matthew a fait au moins 473 morts en Haïti lors de son passage la semaine dernière, selon un bilan encore provisoire de la protection civile. Septante-cinq personnes sont toujours portées disparues et plus de 330 personnes ont été blessées dans le pays.

Selon ce décompte diffusé mardi, le département de la Grande Anse, qui a été directement traversé par l'ouragan, est le plus touché: les autorités y ont recensé 244 morts et 97 blessés.

Le précédent décompte, lundi matin, faisait état d'au moins 372 morts. Plus de 175'500 Haïtiens sinistrés sont encore aujourd'hui réfugiés dans des abris provisoires, dont de nombreuses écoles, ce qui a empêché près de 100'000 enfants de reprendre lundi les cours comme prévu par le ministère de l'Education.

Face à l'ampleur des pertes humaines et des destructions, le président provisoire de la République Jocelerme Privert a décrété samedi trois jours de deuil national à compter de dimanche.

Au moins 1,4 million de personnes, sur une population nationale estimée à 10,3 millions, ont besoin d'une assistance d'urgence, a relevé lundi Ban Ki-moon, secrétaire général de l'ONU.

Kenneth Thompson, l’avocat de Nafissatou Diallo, est mort

Kenneth Thompson est mort dimanche à New York à l'âge de 50 ans. Mardi dernier, il avait annoncé qu'il quittait son poste pour combattre son cancer.

Kenneth Thompson avait été élu procureur de Brooklyn en 2014 avec un écrasante majorité 72%, devenant le premier Noir a occupé ce poste.

Il est l'avocat qui a défendu la femme de chambre d'origine guinéenne, Nafissatou Diallo, contre l'ancien directeur général du FMI Dominique Strauss-Kahn. En décembre 2012, il était parvenu à trouver un accord financier en favaur de sa cliente, dans la plainte au civil déposée contre Dominique Strauss-Kahn à New York.

Cet accord aux termes confidentiels avait mis fin aux poursuites engagées au civil contre l'ancien patron du FMI, accusé d'agression sexuelle le 14 mai 2011 dans sa suite du Sofitel par Mme Diallo, une femme de chambre guinéenne. Les poursuites au pénal avaient été abandonnées dès août 2011, en raison de mensonges de Mme Diallo sur des épisodes de sa vie passée.

Il s'était spécialisé, comme avocat, dans la défense des minorité raciales, religieuses et sexuelles. 






La Casamance n'est plus classée comme zone à risques par la France ( ambassade )

La Casamance n'est plus classée comme étant une zone à risques par la France, annonce un communiqué publié sur le site de l'ambassade de France au Sénégal.

''Sur proposition de l'Ambassade de France à Dakar, la +Carte Conseils aux voyageurs+ publiée par le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international a été modifiée : la Casamance n'est plus classée comme étant une zone à risques'', écrit le le communiqué.

Il indique qu'il s'agit là d'une bonne nouvelle qui permettra de contribuer à la relance du tourisme au Sénégal.

Très fréquentée par les touristes dans les années 1970-1980, la région naturelle de la Casamance a vu ses activités économiques ébranlées, en particulier le tourisme, avec l'éclatement d'un conflit armé lié à la rébellion du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (MFDC).

Une chute libre des flux touristiques en direction de la Casamance a été ainsi notée, surtout avec la disparition, en 1994, de quatre touristes français, dans le Parc national de la Basse-Casamance.

Plusieurs ambassades étrangères dont la France avaient demandé à leurs ressortissants de ne plus se rendre au-delà de la zone du Cap-Skirring.

Tchad: des majors pétrolières condamnées à de très lourdes amendes

Un consortium composé des majors pétrolières Esso (Etats-Unis), Petronas (Malaisie) et Chevron (Etats-Unis) a été condamné à de très lourdes amendes par la justice au Tchad pour des taxes non payées, selon un jugement dont l'AFP a obtenu copie mercredi, qui mentionne la somme de 67,32 milliards d'euros.

Le consortium est condamné à titre de pénalités à verser à l'Etat tchadien la somme de 44.294.126.527.840 de francs CFA, soit 67,32 milliards d'euros, d'après le jugement du tribunal de grande instance de N'Djamena.

En principal au titre des redevances statistiques, le consortium Esso/Petronas/Chevron est condamné à verser à l'Etat tchadien, représenté par le ministère des Finances, 483.611.945.749 de francs CFA, soit 735 millions d'euros.

Le tribunal ordonne l'exécution provisoire à hauteur de la somme de 396.391.040.330 de francs CFA (602 millions d'euros) nonobstant toutes voies de recours.

Ethiopie : deuil national après la mort de 50 personnes dans une bousculade

Les drapeaux sont en berne en Ethiopie où a débuté ce lundi un deuil national de trois jours, en mémoire d'au moins 50 personnes mortes, la veille, dans une bousculade suite à des violences lors de la célébration annuelle d'Irrecha dans la ville de Bishoftu, située à environ 45 km du sud-est de la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

Là où certaines personnes parlent de plus d'une centaine de morts, la télévision publique, elle, fait état de 52 personnes tuées au cours de la violence qui a eu lieu autour du lac où se tenait la célébration.

La violence a été créée par la foule sur place qui scandait « Nous voulons la liberté» et «Nous voulons la justice», empêchant les aînés de la communauté de livrer leurs discours lors du festival, selon l'Ethiopian Broadcasting Corporation dans son journal télévisé de dimanche soir.

Certains manifestants brandissaient le drapeau rouge, vert et jaune du Front de libération oromo, un groupe rebelle classé organisation terroriste par le gouvernement. Le bureau de la communication du gouvernement a, dans un communiqué, indiqué que beaucoup de blessés ont été évacués à l'hôpital.


Gabon: Emmanuel Issozet-Ngondet nouveau premier ministre

Emmanuel Issoze-Ngondet a été nommé premier ministre par Ali Bongo. Il a pour mission de constituer un gouvernement d'union nationale. Le nouveau gouvernement sera connu dans les prochains jours.


Emmanuel Issozet-Ngondet devient le tout - premier premier ministre du deuxième mandat d Ali Bongo. Il occupait depuis septembre 2015 le porte-feuille  des Affaires étrangères