Mauritanie: Un nouveau premier ministre nommé par le président réélu

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, investi le 2 août pour un second mandat, a nommé mercredi un nouveau Premier ministre, Yahya Ould Hademine, ministre de l'Equipement et des Transports du gouvernement sortant, selon un décret présidentiel.

Le Premier ministre sortant Moulaye Ould Mohamed Laghdaf avait auparavant présenté la démission de son gouvernement au chef de l'Etat lors d'une audience au Palais présidentiel, avait annoncé l'agence officielle AMI.

Maroc : démantèlement d'une cellule chargée de recruter des djihadistes

Le ministère de l'Intérieur marocain a annoncé, jeudi 14 août, le démantèlement d'une cellule chargée de recruter des djihadistes et de les envoyer combattre pour l'Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak. Dans un communiqué, le ministère précise :

« Cette opération, menée sur la base d'investigations minutieuses effectuées (...) en étroite collaboration avec les services de sécurité espagnols, s'inscrit dans le cadre de l'approche sécuritaire proactive visant à lutter contre les menaces terroristes. »

Les membres de ce réseau « s'apprêtaient à planifier l'exécution d'actes terroristes à l'intérieur du royaume en utilisant des armes à feu et des explosifs ». Le ministère de l'intérieur espagnol a précisé jeudi que le réseau opérait à Tétouan, Fnideq (Nord), Fès (Centre) et Ceuta, une enclave espagnole dans le nord du Maroc.

Des épouses de militaires contestent la mobilisation de leurs maris

Quelque 300 épouses de militaires nigérians de la ville de Maiduguri (nord-est) veulent empêcher le départ de leurs maris mobilisés pour combattre le groupe islamiste Boko Haram. Elles ont manifesté, notamment en brûlant des pneus.

Accompagnées de 500 enfants, elles se sont réunies durant deux jours devant les portes d'une base militaire de la capitale de l'Etat de Borno. Elles ont aussi dénoncé le sous-équipement militaire de leurs maris appelés à combattre les militants islamistes.

Centrafrique: l'ex-Séléka ne participera pas au prochain gouvernement

L'ex-rébellion centrafricaine de la Séléka ne participera pas au gouvernement du nouveau Premier ministre centrafricain, son avis n'ayant pas été pris en compte pour le désigner, a déclaré lundi à l'AFP son porte-parole, Abou Mal Mal Hissène.

Nous pensons que la présidente de transition (Catherine Samba Panza) n'a pas tenu compte des avis de la Séléka qui contrôle encore la majeure partie de la Centrafrique, a affirmé ce porte-parole, assurant que l'ex-coalition rebelle avait appris la nomination du nouveau Premier ministre à travers les médias étrangers.

Nouvelle attaque de Boko Haram dans l'extrême nord du Cameroun

Boko Haram a attaqué la localité de Ziga Zigag dans l'extrême nord du Cameroun. 9 personnes et un soldat ont été tués, 2 enfants kidnappés. 

L'Egypte va creuser un nouveau canal parallèle au canal de Suez

L'Egypte va creuser un nouveau canal de 72 kilomètres le long du canal de Suez, a annoncé mardi le président de l'autorité chargée de l'exploitation de cette voie de navigation entre la Méditerranée et la mer Rouge.

"Ce projet gigantesque sera la création d'un nouveau canal de Suez parallèle au canal actuel d'une longueur totale de 72 kilomètres", a dit Mohab Mamich lors d'une conférence de presse à Ismaïlia, l'un des ports du canal, retransmise à la télévision publique.