Sénégal : Macky Sall mise sur le développement de la Casamance

En visite dans la région de Kolda en Haute Casamance (sud-ouest), le président sénégalais a promis un certain nombre de mesures économiques.

« Kolda nourrira Kolda en 2017 » : voilà qui résume la visite du président sénégalais. Dans la région de Kolda en Haute Casamance (sud-ouest du pays), Macky Sall a promis de prendre un certain nombre de mesures pour le développement de cette partie du pays. Au nombre de ces mesures figure la mise à la disposition des producteurs de riz, des mini rizeries.
 
Macky-Sall Fotor 93692
 
Le gouvernement sénégalais compte ainsi apporter aux producteurs le soutien nécessaire pour l'acquisition des matériels de culture et de transformation, la subvention en intrants et la facilitation en accès de crédit. Une somme de 800 millions de francs Cfa a été mise à la disposition des producteurs. Des résolutions qui ont pour objectif d'atteindre l'autosuffisance en riz dans la région d'ici 2017, soit 70.000 tonnes de riz en annuel.

Afin de faciliter la circulation des personnes et des biens dans cette région très enclavée, le Président sénégalais a procédé à l'inauguration du pont Abdoul Diallo. Un pont qui devra permettre l'ouverture de la région au reste du pays. Pour Macky Sall, l'entretien de cet ouvrage s'avère nécessaire : « J'y tiens particulièrement Ce pont est le vôtre. Il est désormais entre vos mains. Soyez les gardiens vigilants de son bon usage pour vous-même et le reste du Sénégal », a déclaré le président sénégalais. D'autes projets de réalisations d'infrastructures routières, de traçage de pistes rurales ont été promis.

Promotion du tourisme

Le chef de l'Etat sénégalais a annoncé la mise à disposition d'un fonds de 5 milliards de Fcfa pour faciliter l'accès au financement des promoteurs touristiques. Macky Sall a demandé également l'apurement des dettes de l'Etat vis à vis des réceptifs hôteliers. « Le ministre de l'Economie et des finances mettra immédiatement cette mesure en oeuvre après contrôle », a-t-il laissé entendre. Toutes les taxes entrainant un renchérissement de la destination Sénégal seront supprimées. Il a demandé une harmonisation et un élargissement du taux réduit à tous les produits hôteliers. Les poursuites à l'endroit des entreprises hôtelières seront suspendues.

Transport maritime

Des travaux de dragage du fleuve démarreront en mars 2015 et dureront 3 mois. Un port de pêche sera construit à Boudody (quartier de Ziguinchor). Pour ce qui concerne le Projet d'infrastructures et d'équipements maritime (Miep), le Sénégal qui est au carrefour des routes maritimes compte exploiter cette opportunité en diversifiant son offre de service avec, en vue, le développement du tourisme de plaisance avec les voiliers ; l'objectif étant d'atteindre les 3 millions de touristes par an. Mais cela passera par des ports modernes qui répondent aux standards internationaux.

Transport aéroportuaire

Concernant les infrastructures aéroportuaires, le Président Macky Sall a demandé la mise aux normes des aéroports secondaires. Pour l'aéroport de Ziguinchor, un élargissement de la piste d'atterrissage à 2000 mètres est prévu avec, en vue, l'extension de l'aérogare.

Au terme de sa visite, le président Sall a plaidé pour un retour définitif de la paix en Casamance ; ce malgré le refus des rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) de se désarmer. Ces derniers réclament, depuis 1982, l'indépendance de cette partie du pays.