Tunisie : la saison touristique en berne

Le carnage de Sousse porte un coup sévère au secteur du tourisme et déstabilise l'ensemble de l'économie tunisienne.

La saison s'annonce catastrophique pour le tourisme tunisien : sept jours, après le carnage de Sousse qui a couté la vie à 38 touristes étrangers, l'impact économique de l'attentat pourrait atteindre plus de 450 millions d'euros pour cette année. « Si ce secteur s'écroule, l'économie s'écroule » a mis en garde la ministre tunisienne du Tourisme, tout en ajoutant que les effets d'une telle situation risquent de se prolonger sur des années affectant ainsi les investissements, la création d'emplois et le développement de nombreux secteurs.
 
Tunisie Sousse 3 Fotor 6b0d9

Annulations ...

Les touristes étrangers enregistrent depuis vendredi dernier des milliers d'annulations de séjours initialement prévus au mois de juillet. Le président de la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV), Mohamed Ali Toumi, a annoncé de son coté l'annulation de 1 million de nuitées pour la saison touristique actuelle, en termes de réservations relatives aux marchés français et polonais.
 
Le syndicat des agences de voyages, le Snav, a enregistré une vague massive de désistements, avec 80% de demandes d'annulations ou de changements de destination pour le mois prochain. Quant au Seto, le syndicat des tour-opérateurs qui gère au total 50 000 réservations, il a enregistré 25% à 50% de demandes de changement de destination pour la même période.

Ces deux organismes ont également recommandé aux professionnels du tourisme de permettre les reports sans frais pour les clients en partance pour la Tunisie qui ne souhaiteraient plus y aller, ou y aller plus tard.

Départs ...

Déjà et depuis le lendemain de l'attentat, le tableau des départs de l'aéroport d'Enfidha, situé à mi-chemin entre Tunis et Sousse, n'a cessé d'afficher des départs notamment à destination de Londres, Manchester, Amsterdam, Paris, Bruxelles et Saint-Petersbourg.

Plus de 3000 touristes étrangers ont quitté la Tunisie, quelques 2 200 anglais et 600 belges qui séjournaient à la station balnéaire d'El Kantaoui sont partis le samedi dernier à l'aube, au lendemain de l'attaque.

Au lendemain de l'attaque du Bardo, les tour-opérateurs et les agences de voyage avaient beaucoup misé sur les réservations de dernière minute et les prix imbattables de la Tunisie pour sauver la saison. Ce nouvel attentat obscurcit l'horizon.