Bénin: de l’énergie électrique à partir de la biomasse

Quatre communes seront bientôt électrifiées à partir de la biomasse. Les résidus agricoles jadis négligés, seront utilisés pour fournir de l’énergie électrique.

« Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme. » Le Bénin fait désormais sienne cette maxime de Lavoisier en envisageant de produire de l'énergie électrique à partir des résidus agricoles.

bn electricité biomasse dda06Les deux ministres béninois entourant le représentant du PNUD

Ainsi, d'ici 2021, quatre communes pilotes ( Kalalé, Djougou, Savalou et Dassa-Zoumè seront électrifiées à partir de la biomasse. « Sur environ 8 millions de tonnes de résidus agricoles disponibles par année, seulement 55 % sont utilisés dans les zones rurales laissant près de 3,5 millions de tonnes en putréfaction dans les champs. Ces résidus seront désormais utilisés pour générer de l'électricité, » explique Siaka Coulibaly, représentant résident du Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud), partenaire du projet.

D'un coût global de 14 milliards de francs Cfa, le projet contribuera non seulement à fournir de l'énergie électrique aux populations des communes concernées, mais aussi à protéger l'environnement. « Le présent projet a pour but de soutenir la stratégie d'atténuation aux changements climatiques du gouvernement et d'encourager la participation du secteur privé à produire de l'électricité par gazéification des résidus agricoles non utilisés, » précise Abdoulaye Bio Tchané, ministre d'Etat, chargé du développement.

A l'en croire, ce type d'énergie est non polluante et contribuera à débarrasser la nature des déchets agricoles non utilisés. « Ce projet permettra de valoriser la biomasse en vue de pallier les déficits énergétiques. C'est un pas en avant dans la marche du Bénin pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l'énergie, » renchérit Jean-Claude Houessou, ministre de l'Energie, de l'Eau et des Mines.

La réussite du projet permettra au Bénin de réduire sensiblement sa dépendance énergétique vis-à-vis-à-vis de certains pays limitrophes.