Niger : essor du marché des appareils solaires

A Niamey, pour faire face à l’insuffisance de l’énergie électrique, les populations se tournent vers les panneaux solaires et les commerçants font de belles affaires.

Lampes solaires, panneaux solaires et accessoires, chargeurs de téléphones portables fonctionnant à l'énergie solaire. Autant d'appareils chargeables à l'énergie solaire auxquels les populations de la capitale et d'autres régions du Niger font recours pour faire face au problème d'électricité.

ngr panneau solaire abcd5

Du reste, le marché des appareils fonctionnant à base du solaire connait de plus en plus un essor dans la capitale. Aux côtés des grands magasins spécialisés dans la vente des panneaux solaires et accessoires, plusieurs Nigériens se lancent dans ce business.

Très abordables d'un point de vue prix, les appareils fonctionnant à base du solaire envahissent les marchés et les revendeurs se réjouissent. « Actuellement sur le marché, je ne vois pas une activité qui marche plus que la vente des panneaux solaires et autres appareils chargeables à l'énergie solaire ,» témoigne Hama, revendeurs de panneaux solaires au grand marché de Niamey. « C'est surtout pendant la période de chaleur que ces appareils sont très frisés. »

En effet, en période de haute chaleur, la température à Niamey peut monter jusqu'à 46 degré à l'ombre et la Nigérienne de l'électricité (Nigelec) n'arrive pas à répondre aux besoins de ses clients. Une belle opportunité pour les commerçants. « En cette période, c'est surtout les ampoules et les ventilateurs chargeables à l'énergie solaire qui sont les plus recherchés », affirme Moussa, un revendeur. « Ils sont abordables (les appareils) plus que les autres produits et ça vous rend indépendants de la Nigelec », se réjouit Habibou Abdou, un client venu faire ses emplettes.

Quartiers

La ville de Niamey, à l'instar de plusieurs capitales d'Afrique connait une urbanisation sans précédent et incontrôlée. Dès lors, les nouveaux quartiers sont très mal desservis en matière l'énergie électrique. Les panneaux solaires apparaissent comme la solution idéale pour les habitants des quartiers situés dans la périphérie. « Je me suis procurée un panneau solaire et ses accessoires à un prix très abordable qui me permettent d'avoir une ampoule, un ventilateur et de regarder ma télévision », se réjouit Amina Boureima, habitante d'un quartier périphérique de Niamey.

Ainsi, grâce aux panneaux solaires, les quartiers périphériques sont de plus en plus habités. « On trouve tous les objets fonctionnant à l'énergie solaire dont on a besoin dans la vie », affirme Adam.

Pour les commerçants qui se frottent aussi les mains, il faut tout simplement encourager l'énergie solaire à laquelle aujourd'hui, plus de 30% de la population font recours.

Niamey, une capitale ensoleillée

Au Niger, en période de grande chaleur, notamment en avril et mai, lorsque le soleil lâche ses rayons, certains vont jusqu'à reprocher à Dieu de punir les populations de Niamey. Sauf que ce soleil dont on ne sait que faire avec dans la journée, une fois qu'il se couche, la capitale est plongée dans le noir par manque d'électricité suffisante. Or, selon le professeur Albert Wright qui a travaillé sur l'énergie solaire au Niger « si on s'attache à convertir cette chaleur en besoin électrique dans une maison, chaque habitant pourra produire son énergie à partir du soleil collecté dans sa maison ».

En effet, au Niger, l'ensoleillement est compris entre 5 et 7 kwh/m2/jour. Selon le professeur, sur un mètre carré de surface, on peut collecter 6 à 7 kwh en une seule journée. Cependant, notre pays, à l'image de plusieurs pays africains a peu conscience de cette chance qu'il a d'avoir le soleil tout au long de l'année. Du reste, la part de l'énergie solaire dans le mix énergétique nigérien reste encore négligeable au moment où certains pays s'attèlent à l'accroitre.