Maroc : fermeture par la Mauritanie du point de passage de Guergarate

Pendant ce temps-là, Rabat poursuit son offensive de charme et de coopération sud-sud avec plusieurs pays africains en lancant d'une route reliant Tindouf à Zouerate

L'info fait la une des journaux algériens, marocains et mauritaniens : le lancement d'une route reliant Tindouf à Zouerate et la fermeture par la Mauritanie de sa frontière nord, plus exactement, du seul point de passage frontalier entre elle et le Maroc, au niveau d'El-Guergarat. Pour l'instant la nouvelle est à l'état de rumeur, aucune source officielle n'a confirmé ou nié l'information. Mais l'annonce de l'ouverture officielle de la route internationale Tindouf-Zouerate, se fera incessamment. Elle va être précédée par une réunion de concertation algéro-mauritanienne pour finaliser les dispositifs techniques de la route internationale.

Guarate ff57c

Guergarate...
Guergarate est une localité frontalière située à l'extrême sud-ouest du Sahara occidental, sous contrôle marocain. Pour le Maroc, Guerguerat fait partie de la province d'Aousserd, dans la région Dakhla-Oued Ed-Dahab. C'est le village le plus au sud sur la route nationale 1, avant le mur marocain, la ligne de cessez-le-feu entre la République arabe sahraouie démocratique (RASD, proclamée par le front Polisario) et le Maroc. Guergarate est le maillon nord-sud de l'axe routier Tanger-Lagos. Cette route est indispensable à l'approvisionnement de la Mauritanie et d'une partie de l'Afrique de l'ouest en produits frais. Depuis des décennies, le Maroc accorde une grande importance à la liberté du trafic commercial entre sa frontière et l'Afrique de l'ouest par Guergarate

Blindés, chars et troupes au poste frontalier...
Le Maroc vient d'envoyer derrière le mur et à proximité de Guergarate, des renforts militaires. Les premières unités aériennes sont arrivées le jeudi 14 septembre à Guergarat, le poste frontalier entre la Mauritanie et le Sahara Occidental. Il s'agit d'un contingent, avec une moyenne de plus de 300 personnes. Plusieurs blindés et chars forment la ligne de défense qui a été établie à nouveau au poste frontalier entre la Mauritanie et le Sahara Occidental, Guergarat. Selon l'Agence espagnole EFE citée par le journal elconfidentialsaharaui.com, ces manœuvres militaires sont en rapport avec la décision récente prise par les autorités mauritaniennes de fermer le poste frontalier de Guergarat et de le remplacer par un nouveau poste entre les frontières mauritano-algériennes, près de Tindouf.
 
Des avis mitigés...
Le point de passage de Guergarate comporte des enjeux régionaux et continentaux. Pour certains analystes, fermer le seul point de passage entre la Mauritanie et le Maroc, priverait le Maroc d'un accès direct à la région subsaharienne et au continent africain via la Mauritanie. Pour d'autres, il s'agit d'exaucer le rêve de l'Algérie d'encercler le Maroc et de l'isoler géographiquement. Sans oublier le fait que construire une route Tindouf-Zouerate ouvrirait à l'Algérie l'accès à l'Afrique de l'ouest et à l'Atlantique. Chose qu'elle a toujours souhaité