Togo: des équipements de transformation et de conservation de tomate

Des agriculteurs pourront transformer et conserver les tomates cultivées en abondance, sans craindre de voir la production pourrir.

Après avoir bénéficié d'un renforcement des capacités à travers le ministère du Développement à la base, 15 membres d'un groupe d'intérêt économique (GIE) et 10 entrepreneurs ruraux de la préfecture de Bas-Mono sont désormais équipés pour transformer et conserver la tomate. Le don de matériel a été obtenu grâce à l'Agence nationale d'appui au développement à la base (anadeb) et le Programme d'appui au développement à la base (Pradeb).
 
Equipements f7c13
 
D'un montant estimé à près de 18.000.000 Fcfa dont 700.000 pour les équipements, les bénéficiaires ont contribué au coût des équipements à hauteur de 10 % de leur valeur. Avec les équipements reçus, ils sont en mesure de valoriser les excédents de production de tomates et les résidus. Au Togo, la production de tomate est une source non négligeable de revenus pour les ménages. D'après les chiffres communiqués par Anadeb, on évalue la production annuelle à plus de 6000 tonnes l'année.
 
D'après les agriculteurs, la perte pourrait être évitée si les producteurs disposaient des dispositifs de conservation de la tomate. En effet, près des deux tiers de la production ne sont pas valorisées parce que la demande ne suit pas en période d'abondance. Conséquence, l'on note la mévente, la baisse du prix et du gaspillage.
 
Aujourd'hui, cette situation trouve une réponse avec les équipements mis à la disposition des bénéficiaires. Car, une grande partie de tomates sera conservée de manière naturelle et sera redistribuée en période de pénurie. Cela va garantir une disponibilité permanente de la tomate sur toute l'année et permettre l'amélioration des revenus des producteurs.
 
La vision du Développement à la base est de contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l'amélioration de l'accès des communautés et des organisations à la base au « minimum vital commun.» Il a également comme mission la valorisation des potentialités locales en créant des conditions favorables et en garantissant aux populations à la base un accès au système de formation et à des mécanismes de soutien, tant sur le plan technique que financier.