Le forum international des investisseurs de Bamako

Le forum «Investir au Mali», un rendez-vous d'affaires, regroupe dans la capitale malienne plus de 400 chefs d'entreprises d'Afrique, d'Europe et d'Amérique

Le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta, a lancé ce jeudi 7 décembre les travaux de la première édition du forum « Investir au Mali ». En présence de plus de 400 participants, le chef de l'Etat malien a réaffirmé la volonté de son pays, au sortir d'une période d'insécurité et d'incertitude, de reconstruire un avenir meilleur pour tous ses fils. Dans cette dynamique, le forum international des investisseurs, qui se tient du 7 au 8 décembre 2017 à Bamako, constitue à ses yeux une étape clé dans la transformation «de nos avantages comparatifs en avantages compétitifs, pour faire du Mali le hub de l'Afrique de l'Ouest ». Et IBK de vanter les potentialités de son pays : « l'agriculture et l'élevage se transforment en agrobusiness et nourrissent toute la sous-région. L'énergie joue son rôle de support de la croissance industrielle. Les infrastructures sont les garantes d'une croissance inclusive et durable. Autant d'atouts à valoriser et développer, autant de défis que le peuple malien est prêt à surmonter, entrainé par une jeunesse dynamique et motivée». Il a ensuite espéré que le présent forum devienne un espace de dialogue et de partage autour de potentialités ''fabuleuses''.
 
Mali Invest f3344
 
Le ministre de l'Investissement et du Secteur privé, Konimba Sidibé, a, lui, estimé que le Mali avait d'autant plus besoin de ce forum que l'image véhiculée du pays à l'extérieur est bien différente de la réalité sur le terrain. Selon lui, ces dernières années, l'économie malienne a connu un taux moyen de croissance autour de 5 ou 6 %. Cette progression va, dit-il, dans le sens de la vision gouvernementale de l'émergence du Mali à l'horizon 2025. Konimba Sidibé a ensuite souligné les efforts déployés par le gouvernement dans le cadre de l'assainissement de l'environnement des affaires à travers notamment la mise en place d'un code des investissements parmi les plus attractifs de la sous-région ouest-africaine.
 
Toujours selon le ministre, le Mali est aujourd'hui un hub d'opportunités. « Avec 40 millions d'hectares de terres arabes, nous pouvons devenir un grenier d'Afrique. Notre taux d'ensoleillement parmi les plus élevés du monde nous positionne comme une superpuissance en devenir. » Le ministre Konimba Sidibé a aussi rappelé que le Mali est le plus grand pays d'élevage de l'Union économique et monétaire ouest-africaine, Uemoa. Il a par ailleurs insisté sur la nécessité de diversification et de transformation structurelle de l'économie malienne. Pour y parvenir, le pays a besoin aussi bien des hommes d'affaires nationaux que de ceux du reste de monde. « Faisons le pari du Mali. C'est assurément gagnant pour vous et pour le peuple malien. »
 
Auparavant, la directrice des opérations de la Banque mondiale au Mali, Soukeina Kane, au nom des partenaires du Mali, avait estimé que le forum est d'autant plus important pour le devenir du pays qu'il devrait permettre que la destination Mali retrouve ses lettres de noblesse. Elle a aussi salué non seulement la confiance dont bénéficie le Mali auprès des bailleurs de fonds, mais aussi les reformes entreprises ces dernières années pour améliorer le climat des affaires dans le pays.
 
Le forum investir au Mali est une plateforme internationale de promotion du Mali, destination d'opportunités et de possibilités, notamment dans les secteurs de l'énergie, des infrastructures, de l'agro-business et de l'élevage. A travers différents conférences, des panels et des rendez-vous B2B, cet événement fédère les acteurs locaux, régionaux, panafricains et internationaux désireux d'être des acteurs privilégiés d'une économie malienne en plein renouveau.