Bénin : les stations-services publiques sont fermées

C'est est la conséquence d'un scandale financier découvert à la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop)

Plus de stations-services publiques en fonction au Bénin. Elles ont été mises sous scellé il y a quelques jours par la Direction générale des douanes et droits indirects. Cette décision a été prise à la suite d'un scandale financier à la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop). Cette nébuleuse histoire a été découverte à l'issue d'une enquête ayant mis à des manœuvres de fraude fiscale ayant longtemps échappé au système de vérification.
 
Sonacop bca03
 
En effet, toutes les marchandises conduites en douane, y compris celles bénéficiant d'exemption des droits et taxes de douane, devraient faire objet d'une déclaration en détail. Et de source douanière, c'est à ce stade de la procédure de dédouanement à l'importation qu'opère la mafia de la Sonacop, avec la complicité de plusieurs agents des douanes non encore identifiés. De sources concordantes, un ancien Directeur général de la douane serait impliqué dans cette affaire.
 
Selon les résultats de l'enquête, la Sonacop a pris l'habitude de minorer la quantité de produits pétroliers importés. Cette supercherie à fait du chemin et a occasionné beaucoup de manque à gagner pour les services douaniers béninois. La Direction des enquêtes douanières vient de mettre ainsi un terme à cette sous-estimation de l'approvisionnement en carburant de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers et plusieurs stations-services de l'entreprise ont été mises sous scellés pour permettre à la douane de rentrer en possession de son dû.
 
Le procureur de la République près le tribunal de première instance, de première classe de Cotonou a déjà saisi la police nationale aux fins d'ouvrir une enquête pour élucider le dossier.