France : une étudiante mise en examen pour projet d'attentat à Rennes

Une étudiante de 19 ans a été mise en examen le 21 décembre pour "association de malfaiteurs terroristes" en vue de "la préparation d'un ou plusieurs crimes d'atteinte aux personnes", rapporte mercredi le site internet français Franceinfo. Etudiante à la Sorbonne à Paris et radicalisée depuis deux ans, la jeune femme a été repérée au moment où elle a tenté de se procurer une Kalachnikov, via l'application de messagerie cryptée Telegram.
 
Au cours d'une perquisition à son domicile à Epinay-sous-Sénart (Essonne), les enquêteurs ont retrouvé un testament qu'elle aurait rédigé "en vue de son futur passage à l'acte dans la ville de Rennes", a révélé une source proche de l'enquête à Franceinfo. Les policiers n'ont retrouvé chez elle ni arme ni explosif. Durant son interrogatoire, la jeune femme a déclaré avoir visé Rennes, car il y avait moins de policiers qu'à Paris.
 
Suite à sa mise en examen, elle a été placée en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet. Lors d'une récente interview accordée au quotidien Progrès, le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, a indiqué que vingt tentatives d'attentat avaient été déjouées en 2017

France : braquage d'une bijouterie au centre de Paris

Trois malfaiteurs ont été interpellés par la police française après avoir pris un vol à main armée mercredi après-midi pour des bijoux d'un hôtel situé dans la capitale française de Paris, a annoncé la préfecture de police de Paris mercredi soir via son compte officiel de twitter.

Début-2018 : Près de 200 migrants morts ou disparus en Méditerranée

 On dénombre près de 200 migrants ou réfugiés morts ou disparus dans la mer Méditerranée sur la route destinée à l'Europe, plus d'une semaine après le début de l'année 2018, a déploré l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

CIO : une réunion sur la participation de la RPDC aux Jeux de PyeongChang

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a convoqué mercredi 10 janvier 2018 une réunion pour la participation des athlètes du Comité national olympique (CNO) de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) aux Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, a déclaré le CIO dans un communiqué.

Suisse : ouverture à Genève d'un forum onusien sur l'amélioration de la gouvernance d'Internet

Le 12ème Forum sur la gouvernance d'Internet, parrainé par les Nations Unies, s'est ouvert lundi au Palais des Nations à Genève, en présence d'un millier de participants issus de divers milieux. Ayant pour thème "Façonnez votre avenir numérique", le forum de cette année est axé sur les nouvelles technologies et leurs enjeux, dont intelligence artificielle, Internet des objets, chaîne de blocs, mégadonnées, réalité virtuelle et fausses nouvelles,etc.
 
Dans son discours prononcé à la cérémonie d'ouverture, la présidente de la Confédération helvétique, Doris Leuthard, a souligné que le dialogue entre tous les groupes d'intérêt, notamment le monde politique, les milieux scientifiques, l'économie, la société civile et la communauté technique, était nécessaire pour concrétiser la vision d'une société de l'information dans laquelle chacun doit pouvoir bénéficier des avantages du futur numérique.
 
Le Forum sur la gouvernance d'Internet de cette année est une occasion unique de profiter de l'expertise variée des personnes qui y participent et de sortir des silos, a-t-elle ajouté.

La Russie ferme son ambassade au Yémen

La Russie a évacué 18 diplomates et a fermé son ambassade à Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée par les rebelles, en raison des conditions de sécurité dans le pays, a déclaré mercredi à Xinhua un responsable houthi. L'ambassadeur russe faisait partie du personnel évacué, qui a quitté l'aéroport de Sanaa mardi matin à bord d'un appareil russe, a affirmé le responsable sous couvert d'anonymat.Ni le responsable ni le ministère de l'Information contrôlé par les rebelles n'ont souhaité fournir davantage de détails.

Les tensions ont connu une nouvelle escalade dans la capitale après que les houthis ont tué le 4 décembre leur principal allié, l'ancien président Ali Abdoullah Saleh, qui avait décidé de changer de camp et de soutenir la coalition militaire anti-houthis dirigée par l'Arabie saoudite.