Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
samedi 21 juillet 2018

Foot : Henri Michel quitte le banc de touche

L’ancien sélectionneur français a multiplié les postes à l’étranger, principalement en Afrique et au Moyen-Orient

Henri Michel, ancien sélectionneur de l’équipe de France (entre 1984 et 1988) et champion olympique en 1984 à Los Angeles, est décédé à l’âge de 70 ans, a annoncé l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) sur son compte Twitter. « Henri Michel, monument du football français, nous a quittés ce matin », indique l’UNFP dans un tweet, en adressant « ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches ».
International français à 58 reprises entre 1967 et 1980, Michel a évolué pendant seize ans au milieu de terrain du FC Nantes (1966-1982), dont il est devenu un joueur légendaire. Il est devenu ensuite sélectionneur de l’équipe de France olympique en 1982, avec laquelle il a remporté la médaille d’or aux JO-1984, face au Brésil en finale. Après ce succès, Michel a succédé à Michel Hidalgo à la tête de l’équipe de France en 1984, et atteint les demi-finales du Mondial-1986 au Mexique.

– Hidalgo : « Quel coup dur ! » –
« Vous me l’apprenez, quel coup dur ! », a réagi Hidalgo auprès des médias. « Je savais qu’il avait des problèmes de santé mais pas à ce point… C’était un grand ami, un grand professionnel, un garçon formidable à tous points de vue, d’une immense gentillesse. Le passage de relais s’était parfaitement déroulé entre nous ». Fragilisé par la non-qualification pour l’Euro-1988, la fin du cycle Henri Michel à la tête des Bleus est actée après un nul piteux contre Chypre (1-1) lors des éliminatoires du Mondial-1990. « Dans mon parcours il a eu une importance particulière. C’est lui qui m’a donné pratiquement mes neuf sélections en équipe de France, a confié à l’ancien international Sylvain Kastendeuch, aujourd’hui co-président de l’UNFP. « Quand on vit et connaît quelques sélections, c’est évidemment des moments très importants dans une carrière. Il a été l’artisan de ma petite présence en équipe de France ». « C’est pour cela que j’ai une pensée d’autant plus émue, au-delà de tout ce qu’il a pu faire pour le football français, que ce soit sa grande carrière de joueur et d’entraîneur, avec un titre olympique et des places d’honneur avec les A », a ajouté l’ancien capitaine du FC Metz.
Après son bref passage sur le banc du PSG au début des années 1990, Michel a multiplié les postes à l’étranger, principalement en Afrique et au Moyen-Orient, disputant trois Coupes du monde avec le Cameroun (1994), le Maroc (1998) et la Côte d’Ivoire (2006). Nommé en 2012 à la tête de la sélection du Kenya, sa dernière expérience sur un banc n’a duré que quelques mois.