Présidentielle 2016 au Bénin : 48 prétendants pour un fauteuil

Une longue liste de prétendants, où des habitués signent leur retour, mais où l'on note surtout, l'apparition d'une vague de nouvelles ambitions.

La Commission électorale nationale autonome (Cena) a bouclé ce jeudi, la liste des candidatures à l'élection présidentielle. Pour une première fois depuis le renouveau démocratique, la CENA a enregistré une cinquantaine de dossiers de postulants à la course pour la magistrature suprême. Sur cette longue liste de prétendants, des habitués ont signé leur retour, mais il y a surtout, l'apparition d'une vague de nouvelles ambitions.

Les favoris
Cinq favoris sont sur la ligne de départ de cette course à la Marina. Il s'agit de Lionel Zinsou, Patrice Talon, Sébastien Ajavon, Abdoulaye Bio Tchané et Pascal Irénée Koupaki. Ces 5 candidats sont considérés comme les grosses pointures de cette élection présidentielle. Sauf cas de cataclysme, le prochain Président du Bénin sortira de ce lot de 5 personnalités.

 

Présidentielle 2016 au Bénin  76c9e

 

Les Candidatures féminines
Parmi ces aspirants à la magistrature suprême, la CENA a enregistré le dossier de trois femmes : Me Marie-Elyse Gbèdo, Célestine Zannou et Elisabeth Agbossaga. Gbèdo et Zanou ne sont pas à leur première expérience dans cette arène. Comme deux sœurs, ces deux femmes semblent être liées par le même destin. Bien que rejointes par Elisabeth Agbossaga, elles auront du mal à tirer leur épingle du jeu dans cette jungle politique où les poids-plumes sont littéralement écrasés par les poids lourds.

L'exercice du pouvoir d'Etat a suscité bien des appétits. Dans le rang de ceux qui se sont découvert des aptitudes d'homme d'Etat, il a des officiers supérieurs tels que, les Généraux Robert Gbian, Fernand Amoussou et le colonel Louis Akanni Adéogba. Les hommes d'affaires, Sébastien Ajavon et Patrice Talon, ont réussi à décrocher ces derniers mois, d'importants soutiens dans le rang des acteurs politiques.

Mais, dans ce panier de nouvelles figures, les plus nombreux sont des députés, des ministres et d'anciens conseillers au sommet de l'Etat. Dans ce registre, on peut inscrire Lionel Zinsou, Pascal Irénée Koupaki, Eric Houndété, Alexandre Hountondji, Issa Badarou Soulé, Zul Kiful Salami, Aké Natondé, Nassirou Arifari Bako, Marcel de Souza, Kogui N'Douro, Soumanou Moudjaidou, Chabi Sika, Atao Hinnouho, Issa Azizou, Jean Bio Chabi Orou.

31 nouvelles figures
A cette liste, il faut ajouter d'autres acteurs qui ont décidé de se jeter à l'eau malgré tout. Il s'agit de, Gabriel Ajavon, Emmanuel Célestin Adandéjan, Vizir Olofidji, Cloubou Agboéssi, Philippe Aboumon, Cyriaque Goudali, Stanislas Prosper Agbessi, Elisabeth Agbossaga, Simon Pierre Adovèlandé, Omer Rustique Guézo, Youssao Abdou Salifou, Henri Aristide da Costa, Yaovi Tchémadoun, Daniel Edah et Thierry Adjovi.

Des habitués
Sur cette liste de prétendants, il y a des habitués à la course présidentielle : Christian Enock Lagnidé, Gatien Houngbédji, Marie Elise Gbèdo, Abdoulaye Bio Tchané, Zul Kiful Salami, Célestine Zanou, Richard Sènou, Issa Salifou, Victor Topanou, Jean Yves Sinzogan, Réthice Dagba, Kessilé Tchalé, Marie-Elise Gbèdo, Vizir Olofidji. Même s'ils n'ont jamais pu franchir le premier tour, ils ne sont pas à leur première expérience. Peut-être que cette fois serait la bonne. Le rêve est permis. Dans tous les cas, la compétition est très ouverte et il revient à la Cour constitutionnelle de confirmer ou de rejeter certains dossiers de ces aspirants à la magistrature suprême.