Fin de la visite de Helen Clark à Lomé

L'administratrice du PNUD a effectué un séjour de 72 heures au Togo. Au programme : un agenda chargé et le renforcement de la coopération entre le PNUD et Lomé.

Lomé a accueilli mardi, Helen Clark, l'administratrice du Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD). Cette visite de 72 heures est une occasion pour Helen Clark de s'entretenir avec les autorités du pays.

tg helen clark et pm 1cc7eHelen Clark et le premier ministre togolais, Selom Klassou

Première activité inscrite dans son agenda : une audience au palais de la Présidence. Helen Clark a été reçue par Faure Gnassingbé. Ce dernier a élevé l'administratrice du Pnud au rang de commandeur de l'Ordre du Mono. Occasion pour elle, de féliciter le pouvoir togolais, des reformes socioéconomiques initiées par le pays. Elle s'engage à œuvrer davantage pour le bien-être des populations togolaises, aux côtés des autorités.

Mme Clark s'est aussi entretenue, mercredi, respectivement avec le premier ministre togolais, Selom Klassou et le ministre de l'Economie et des Finances, Sani Yaya.

Au sortir de l'entrevue avec Selom Klassou, elle a vanté la coopération entre le Togo et le PNUD. Le premier ministre a, de son côté, laissé entendre que, la coopération aujourd'hui se matérialise par la volonté des deux parties de lutter efficacement contre la pauvreté.

Volet social

En témoigne, dit le premier ministre, les appuis dont bénéficie son pays dans les politiques de développement comme la SCAPE, le DSRP et plus récemment le PUDC (Programme d'urgence de développement communautaire).

Selon Helen Clark, son institution est à un tournant décisif de sa coopération avec le Togo, grâce au partenariat solide et aux réformes courageuses engagées par le pays

Il s'agit des réformes institutionnelles et constitutionnelles, la mise en oeuvre de la décentralisation, la lutte contre la corruption avec l'installation de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) et la réforme de la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH) notamment.

"Je sais que le président de la République a mis l'accent sur le volet social. Le PUDC est un programme novateur que nous menons ensemble", a indiqué l'administratrice du Pnud

Plus généralement, Helen Clark s'est félicitée des évolutions politiques et a encouragé le Togo à renforcer sa collaboration avec le Fonds monétaire international (FMI) afin de gérer la dette de manière pérenne.

L'administrateur du Pnud s'est rendu au centre incubateur pour l'entreprenariat féminin au Togo, INNOV'UP où elle a échangé avec la Fédération des femmes chefs d'entreprises de l'Afrique de l'ouest.

Suivi

C'est à Davié dans la région maritime (environ 30 km de Lomé) où elle est allée toucher du doigt, l'état d'avancement des travaux de construction d'une piste rurale dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC).

Le budget alloué à ce programme est de 155 milliards de Fcfa (environ 258 millions de dollars) pour une période de 3 ans.

Le protocole d'accord portant sur son lancement a été signé à New York en février 2016 par le président Faure Gnassingbé et Helen Clark. Il prévoit d'améliorer l'offre des services sociaux de base et d'impliquer les populations dans le développement économique et social de leur localité.

Le Togo fait partie des 22 pays identifiés par les Nations-Unies et qui feront l'objet d'un suivi et de rapports périodiques dans le cadre du programme de développement à l'horizon 2030