Mali: Abdoulaye Idrissa, nouveau premier ministre

Jusqu’à sa nomination, Abdoulaye Idrissa occupait le poste de ministre de la Défense. Il devient le quatrième premier ministre du quinquennat de IBK.

Le président Ibrahim Boubacar Keïta a nommé, samedi 8 avril, Abdoulaye Idrissa Maïga à la primature. Il succède à Modibo Keïta, en poste depuis janvier 2015. M. Maïga devient ainsi le quatrième premier ministre depuis l'élection d'Ibrahim Boubacar Keïta à la tête du Mali, en août 2013.

mali min abdoulaye idrissa pm 08e27Abdoulaye Idrissa Maïga

Selon l'entourage du président Keïta, à travers cette nomination, IBK a voulu donner un nouveau souffle à son quinquennat. Il a aussi voulu tenir compte du fait majoritaire, en nommant pour la première fois à ce poste un responsable de son parti, le Rassemblement pour le Mali (RPM).

Défis

Il faut rappeler que la nomination d'Abdoulaye Idrissa Maïga intervient dans un contexte marqué par une forte demande sociale au Mali. En effet, après une longue grève du secteur de la justice, le gouvernement fait à présent face à une grève illimitée des hôpitaux depuis le 9 mars dernier, et celle du syndicat des enseignants du supérieur qui a commencé le 4 avril.

Les défis sont aussi immenses sur le plan sécuritaire, avec la recrudescence des attaques terrorismes et autres affrontements intercommunautaires dans le Centre du pays, et un accord de paix qui peine à être appliqué.

Des observateurs plus avertis de la scène politique malienne affirment que le nouveau premier ministre devrait rester en poste jusqu'à la fin du mandat du chef de l'Etat, c'est-à-dire jusqu'au 4 septembre 2018. Il pourrait, en même temps, préparer le terrain pour la candidature du président Ibrahim Boubacar Keïta à un second mandat.

Qui est le nouveau chef du gouvernement ?

Âgé de 59 ans, le nouveau premier ministre est vice-président du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le Mali (RPM), et originaire de Gao, principale ville du nord du pays.

Ingénieur de formation, il fut directeur de campagne du président Keïta lors de l'élection présidentielle de 2013.

Depuis l'élection de ce dernier, M. Maïga fut tour à tour ministre de l'Environnement, de l'Administration territoriale et de la Défense, son dernier poste. Il est décrit comme un homme rigoureux, mais parfois rigide.

C'est aussi un homme réputé intègre et réservé. Proche du chef de l'Etat, il appartient au premier cercle des cadres du RPM.