Mali : Stephan McGown libéré

Enlevé en 2011 dans le nord du Mali, le Sud-Africain Stephan McGown est désormais libre, selon les autorités de son pays.

Selon une annone faite par Pretoria ce jeudi 3 août, l'otage sud-africain Stephen McGown a été libéré le 29 juillet dernier. " Notre compatriote Stephen McGown a été libéré le 29 juillet 2017. Nous sommes heureux qu'il soit libre, " a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane, lors d'un point presse à Pretoria.
 
Mali McGown Fotor 85392Stephan McGown et le suédois Stephenson ont été libéré fin juin

La ministre a par ailleurs précisé que le désormais ex-otage subissait actuellement un examen médical de routine, sans toutefois précisé les circonstances de sa libération.

Selon certaines sources proches du dossier, aucune rançon n'a été versée en échange de cette libération.

McGowan, 42 ans, avait été kidnappé en 2011 par Al Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) dans un restaurant de Tombouctou, dans le nord du Mali. Il avait été enlevé en même temps qu'un Néerlandais, Sjaak Rijke, libéré en 2015 par l'armée française, et un Suédois, Johan Gustafsson, libéré en juin dernier. Un Allemand, qui avait résisté, avait été abattu par ses ravisseurs.

Fin juin 2017, à la veille du sommet du G5 Sahel, le Sud-Africain faisait partie des six otages présentés dans une vidéo du «Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (Gsim)», une coalition terroriste dirigée par Iyad Ag Ghali, patron du mouvement Ançar Eddine.

Assez maigre, les traits tirés, Stephan McGown paraissait alors assez abattu psychologiquement. « Cela fait une dizaine de vidéos que je fais, je ne sais plus trop quoi dire,» confiait-il, avant d'ajouter, après un moment d'hésitation: « Si quelqu'un, qui que ce soit, peut m'aider... »

Plusieurs autres Occidentaux ont été enlevés au Mali ces dernières années. En janvier 2016, la missionnaire suisse Beatrice Stockly avait été kidnappée à Tombouctou par Aqmi, une vidéo la montrant vivante avait été diffusée un an plus tard. Gloria Cecilia Narvaez Argoti, une religieuse colombienne, a été enlevée en février, à Koutiala, dans le sud du Mali, par des hommes armés présumés djihadistes. Sa situation est toujours inconnue, malgré de nombreuses arrestations.

Au début de juillet, le GSIM a diffusé une vidéo de six otages étrangers, dont l'Australien Arthur Kenneth Elliott (82 ans), et la Française Sophie Pétronin, âgée de 72 ans, enlevée à Goa, dans le nord du Mali, à la fin de 2016.