Crise migratoire : le C-STAR bloqué au large des côtes tunisiennes !

A cause des actions du navire de militants européens contre les épopées de migrants en mer Méditerranée, les ports des villes côtières refusent son ravitaillement.

Le C-STAR, un bateau affrété par des militants d'extrême droite, qui navigue depuis quelques jours en mer Méditerranée, cherche à accoster sur les côtes tunisiennes afin de ravitailler. Mais, voilà, plusieurs ONG tunisiennes ont appelé le gouvernement tunisien à ne pas coopérer avec son équipage « raciste et dangereux ». En effet, à cause des opinions de son équipage contre l'immigration sur le continent européen, le C-STAR est resté bloqué une semaine dans le canal de Suez, où les autorités égyptiennes l'ont fouillé, à la recherche d'armes.
c-star2 83419
 
Alors que les occupants du navire n'arrêtent pas de clamer qu'ils ont pour objectif de lutter contre le trafic de migrants au large de la Libye, de leur côté des ONG internationales, dénoncent l'opération baptisée « Defend Europe » (« Défendre l'Europe ») que mène le C-star. Dans sa campagne anti-migration, le navire n'a de cesse de repousser les embarcations de migrants vers les côtes africaines, notamment la Libye. Empêchant de la sorte toute opération de secours au profit des migrants en mer Méditerranée.

Polémique autour du rôle des ONG internationales en Méditerranée...
Le travail des ONG en mer Méditerranée est visé par cet équipage composé de militants européens d'extrême droite. Ces activistes accusent les ONG internationales de faire passer clandestinement des centaines de milliers de migrants illégaux en Europe et promet de « faire quelque chose pour s'y opposer ». D'ailleurs, depuis le mois de mai 2017, une levée de fonds est organisée par le groupe, dans le but d'empêcher les opérations de sauvetages en Méditerranée. Le groupe baptisé : Génération Identitaire a réussi à récolter la somme de 67 700 euros. Une somme utilisée pour la mission intitulée « Defend Europe ».
 
HS C-star e351f

 

Défense d'accoster en Tunisie ...
Alors que le navire était bloqué à la lisière des eaux tunisiennes, au sud-est de Sfax, l'Association tunisienne des marins pêcheurs, a assuré qu'elle empêcherait le navire d'accoster dans le port de Zarzis, situé dans le sud du pays. En cas d'approche du navire vers le port de Zarzis, « nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C'est la moindre des choses vu, ce qui se passe en Méditerranée, a indiqué le président de cette association. Lundi, 7 août 2017, la centrale syndicale, l'UGTT, a appelé tous les agents et employés des ports tunisiens à ne pas laisser le bateau du racisme C-Star souiller les ports de la Tunisie. « Expulsez-les comme ont fait vos frères à Zarzis et Sfax », a encore affirmé la centrale syndicale. A quoi cela sert-il de récolter des fonds, si on ne peut pas se ravitailler en mer ?