L'Algérie durcit sa politique migratoire

L'Algérie durcit sa politique migratoire envers les Subsahariens. Plusieurs associations crient au racisme d'Etat.

Depuis des mois, les travailleurs d'Afrique de l'Ouest sont désormais la cible des autorités algériennes. Plusieurs opérations de gendarmerie visent les migrants subsahariens qui travaillent sur les chantiers.

alg bouteflika 7e079Abdelaziz Bouteflika

Dans une vidéo, qui circule depuis le 5 octobre sur le net, l'une des personnes interpellées par la police algérienne affirme que la police « chasse » tout le monde, même celui qui a le passeport, même celui qui a le visa. L'homme poursuit en assurant que les forces de l'ordre ont interpellé toutes les personnes de peau noire.

Au mois de septembre, les autorités de la région de Mostaganem (nord-ouest du pays) ont annoncé que, « suite à une instruction ministérielle », les entreprises de transport privées, taxis et minibus, avaient interdiction de transporter des personnes en situation irrégulière, sous peine de perdre leur autorisation de travail.

A cela s'ajoute les propos le 8 juillet dernier du premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, alors qu'il était encore chef de cabinet de la Présidence. Il déclarait que les migrants « sont une source de criminalité, de drogue et de plusieurs autres fléaux ».

Mais quelques jours après, la direction des Transports de Mostaganem a fini par se rétracter dans une "rectification", diffusée le jeudi 28 septembre.

Lettre ouverte

Face à ces répressions multiples, plusieurs syndicats de différents pays d'Afrique subsaharienne, réunis à Tunis, ont interpellé, dans une lettre ouverte, le président algérien Abdelaziz Bouteflika au sujet des expulsions massives de migrants subsahariens.

Les représentants des centrales syndicales et organisations ont prié les autorités algériennes de mettre fin aux expulsions massives qui sont en cours, de ne plus procéder aux rapatriements des travailleurs migrants vers des pays dont ils ne sont pas originaires, et de promouvoir les possibilités de régularisation des travailleurs mig