Monrovia et l'investiture de Mister George Weah

Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus à cette cérémonie, ce 22 janvier 2018, selon le programme délivré par le ministère libérien des Affaires étrangères.

Moins de quelques heures avant que la présidente sortante du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf ne passe officiellement la main à son successeur George Weah. Pour cette investiture la capitale Monrovia a déjà enfilé ses plus beaux habits. Au complexe sportif Samuel Kanyon Doe à Paynesville, les derniers réglages mettent fin aux préparatifs. C'est ce stade qui doit abriter la "finale" d'une cérémonie d'événements entourant l'investiture du président élu George Weah et de sa colistière Howard Taylor, ce lundi dès 9h45 (GMT).
 
Investiture Weah 3bb47
 
Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus à cette cérémonie, selon le programme délivré par le ministère libérien des Affaires étrangères. Entre autres, le président togolais Faure Gnassingbé, par ailleurs président en exercice de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Les chefs de l'Etat ivoirien, Alassane Ouattara, nigérian Muhammadu Buhari, sierra-leonais Ernest Baï Koroma, José Mario Vaz de la Guinée-Bissau, Alpha Condé de la Guinée et Nana Akufo-Addo — tous membres de la Cédéao — sont également attendus.
 
En Afrique centrale, on annonce la présence du président gabonais Ali Bongo. Quant au chef de l'Etat congolais Denis Sassou N'Guesso, il a confirmé dès samedi sa présence au Liberia. Alors que Jacob Zuma, le président sud-africain avait préalablement été cité par le protocole de la cérémonie d'investiture, il a plutôt délégué sa ministre des Eaux, Nomvula Mokonyane.
 
Claude Le Roy et Arsène Wenger en invités d'honneur
La liste des invités ne se limite pas qu'aux dirigeants. George Weah qui a également fait succès dans le football, a tenu à ce que ses mentors Claude Le Roy et Arsène Wenger soient également les témoins de son ascension politique. Claude Le Roy, qui fut son entraîneur au Tonnerre de Yaoundé – où Weah a connu son envol footballistique – et Wenger, son coach à Monaco, ont dès lors reçu une invitation spéciale. Si Le Roy a confirmé sa présence, celle de Wenger s'annonce plus hypothétique en raison de la Premier League. Après trois matches de suspension pour "mauvaise conduite", l'entraîneur français d'Arsenal a repris du service et tente de remettre son équipe dans le trio de tête du championnat.
 
Un but inaugural
Depuis vendredi, plusieurs événements sont éclatés dans la capitale Monrovia. Une prière musulmane s'est notamment tenue à la mosquée de la rue Benson vendredi. Samedi, le président Weah a rechaussé ses crampons pour un match de gala en l'honneur de la paix, qui a opposé son club Weah All Stars (WAS) aux soldats des Forces armées Libériennes (AFL). Score 2-1 en faveur de l'équipe présidentielle avec un but du capitaine Weah. Ce dimanche, une prière a été initiée. Elle sera suivie dans la soirée par un concert musical à l'Hôtel de Ville de la capitale.