Egypte: Le Drian se rend en Egypte pour rencontrer le président Sissi

Le Caire reste le 4e pays destinataire de l'armement français sur la période 2007-2016. L'Egypte a acquis en 2015 24 avions de combat Rafale.

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s'est rendu jeudi 09 novembre 2017 en Egypte pour rencontrer le président Abdel Fattah al-Sissi, signe d'un baromètre au beau fixe entre Paris et Le Caire. M. Le Drian, qui se trouvait aux Emirats arabes unis en visite officielle avec le président Emmanuel Macron, s'est entretenu avec M. Sissi des "tensions régionales", en marge d'un Forum de la jeunesse dans la cité balnéaire de Charm el-Cheikh (est), a-t-on précisé dans son entourage.
 
Quelques jours après une visite de M. Sissi en France, où M. Macron avait insisté sur "le combat commun" en matière de lutte antiterroriste, cette rencontre vient consacrer la bonne santé actuelle des relations franco-égyptiennes. Lors du séjour du président égyptien à Paris, M. Macron avait aussi affirmé ne pas vouloir "donner des leçons" sur les droits de l'Homme.
 
Le Forum de la jeunesse de Charm el-Cheikh a été abondamment critiqué par les opposants au régime du maréchal Sissi. Des ONG dénoncent régulièrement des arrestations massives, des condamnations à mort, un usage de la torture et des persécutions contre les homosexuels en Egypte. Il s'agissait de la deuxième visite de Jean-Yves Le Drian dans ce pays en tant que chef de la diplomatie française. Précédemment, en tant que ministre de la Défense de François Hollande, il avait piloté des ventes d'armes majeures à l'Egypte.
 
Le Caire reste le 4e pays destinataire de l'armement français sur la période 2007-2016. L'Egypte a notamment acquis en 2015 24 avions de combat Rafale. "Je voulais surtout me réjouir d'être présent parmi vous, de répondre à l'invitation du président Sissi", a déclaré à Charm el-Cheikh M. Le Drian, après que celui-ci lui a tendu le micro. De leurs côté, la présidence et le ministère des Affaires étrangères d'Egypte se sont réjouis de la visite du ministre français, en saluant les relations amicales et stratégiques des deux pays.
 
Dans un communiqué, le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Shoukry a indiqué avoir assuré que "l'Egypte attache une grande importance à la protection et la promotion des droits de l'homme" malgré les défis de la lutte contre le terrorisme et les pressions économiques.