Niger: alerte aux faux vaccins contre la méningite

Alors que la méningite sévit dans certaines localités, l’OMS lance l’alerte sur la circulation à Niamey, des doses de faux vaccins contre la maladie.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer l'alerte sur la circulation de faux vaccins contre la méningite au Niger, alors même qu'une épidémie est signalée dans certaines localités. « Il y a eu une pharmacie à Niamey qui a constaté dans ses lots, de vaccins contrefaits. Heureusement, cette pharmacie a réagi comme le recommande le règlement sanitaire international, » affirme le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara.

ngr fievre vallee du rift 58ed7

La pharmacie a ainsi contacté « directement » la firme dont le vaccin porte la marque et cette dernière a confirmé que « ce vaccin-là, c'est du vaccin falsifié avec le nom du laboratoire, le numéro du lot, la date de péremption. » Une lettre a ainsi été adressée à l'OMS qui a donné, selon le ministre, l'alerte « pour quand même informer la population. »

Pas de manifestation indésirable

Selon le ministre, pour l'instant, il n'y a pas de « manifestation post-vaccinal indésirable qui est attribué à ce vaccin ». Toutefois, une campagne de sensibilisation a été lancée. « On a passé à la télévision la photo du vaccin, le lot pour l'identification et on a demandé à toutes les chaines d'approvisionnement une fois qu'elles sont en contact avec ces lots de contacter le service compétent », indique le ministre.

D'ores et déjà poursuit-il, « tous les inspecteurs de service qui sont dans les différentes centrales d'approvisionnement et au niveau des pharmacies sont instruits, afin de vérifier pratiquement tous les vaccins qui sont disponibles.»

La découverte de vaccins falsifiés contre la méningite intervient à un moment où le Niger enregistre depuis le mois de janvier, 5200 cas de la maladie extrêmement mortelle avec déjà 360 décès. En 2015, le pays avait été frappé par une épidémie qui a traumatisé la population.

L'OMS appelle à la vigilance

Face à la présence des faux vaccins, l'OMS appelle à la vigilance. « Il est extrêmement important de faire attention », insiste son représentant résident au Niger, Dr Assiwamé PANA. « A partir du moment où l'information a été donnée, à toute la population, il est extrêmement important aux individus qui se font vacciner de faire très attention, de les chercher dans les structures qui sont effectivement habiletées à donner ces vaccins, à produire ces vaccins parce que tous les vaccins doivent être vendus par un canal. »

Ce n'est pas la première fois que le Niger, pays régulièrement touché par la méningite, est confronté à l'introduction de vaccins falsifiés. En 1995, le pays a reçu quelques 68 000 doses de vaccin de la part du grand voisin du nord, le Nigeria. Grâce aux soupçons d'une équipe de Médecins Sans Frontières, sur l'efficacité des produits, une alerte avait été donnée au fabriquant pour découvrir qu'il s'agissait de copies.

Cette nouvelle affaire va bien au delà du simplevaccin. Elle pose question sur la qualité des médicaments dans le pays.