Côte d’Ivoire : 3000 sinistrés des inondations seront relogés

Le gouvernement ivoirien a décidé de reloger 3000 sinistrés des récentes inondations dans le district d’Abidjan.

« Le Conseil a décidé d'octroyer une aide exceptionnelle de relogement à 3000 ménages. Le coût global se chiffre à 1, 883 milliards de F Cfa», a déclaré Bruno Koné Nabagné, porte-parole du gouvernement à la fin du conseil des ministres ce mercredi. « Il n'y aura pas de répétition », a-t-il ajouté.

 

innondation 8622eUne rue inondée à Abidjan - afriqueactualite.com

Le gouvernement a fait cette mise au point, puisqu'en 1997, sous la présidence d'Henri Konan Bédié, les habitants du bidonville Washington, quartier précaire à cheval sur les communes de Cocody et d'Adjamé avaient bénéficié d'un appui important du gouvernement. Après avoir été déguerpis et relogés sur un autre site baptisé ''Biabou'' avec des constructions modernes, certains ont vendu ces maisons, d'autres les ont simplement abandonnées pour se retrouver sur le même site ou d'autres endroits à risques.

Le gouvernement ivoirien a annoncé que ceux qui ont déjà bénéficié de cet appui ne sont pas concernés par la présente opération. « Le gouvernement détient une base de données concernant cette opération qui a eu lieu en son temps, » a prévenu le porte-parole du gouvernement avant d'affirmer que ceux qui se trouveront sur les sites à risques seront « déguerpis sans ménagement. »

Dans sa volonté de mettre un terme aux effets désastreux des inondations et aux constructions anarchiques à Abidjan, le conseil des ministres a pris d'importantes mesures.

Entre autres, des poursuites judiciaires seront engagées contre les architectes, les opérateurs économiques, et les propriétaires ayant bâti sur les emprises.

Dans le même ordre d'idée, le gouvernement entend prendre des sanctions administratives contre les responsables qui ont autorisé l'installation des quartiers précaires et des constructions anarchiques sur les emprises.

Depuis le mois de mai, les pluies diluviennes qui frappent la ville d'Abidjan ont causé la mort de plus de 23 personnes et de nombreux dégâts matériel et infrastructurels.