Le Mali un eldorado pour les investisseurs tunisiens

Une trentaine d’hommes d’affaires tunisiens est partie à la conquête du Mali, le nouvel eldorado de l’Afrique. Une mission prometteuse, d’après le Tunisia Africa Business Council.

L'hôtel Azalaï Salam de Bamako a abrité du 25 au 28 janvier dernier une mission de prospection multisectorielle, organisée par Tunisia Africa Business Council (TABC) dans le but de renforcer la coopération sud-sud, qui est restée jusqu'à aujourd'hui un mot creux.
 
Mali Mission 2 Fotor e94dd

Bassem Loukil, président du Tunisia Africa Business Council-TABC, a souligné que le Mali est un pays très vaste qui a sa culture. Le gouvernement malien, a réussi à mettre en œuvre des réformes d'envergure qui ont valu au pays une progression constante. Loukil a surtout insisté sur l'intérêt et l'amour des Maliens pour la Tunisie, un nombre important de Maliens a étudié en Tunisie. Ils occupent actuellement de hautes fonctions au sein de l'administration ou dans le secteur privé.
 
Les secteurs les plus sollicités

Selon le président du Tunisia Africa Business, le secteur le plus sollicité est celui de la santé. La ministre malienne de la Santé tend à augmenter le nombre de patients qui viennent se faire soigner en Tunisie, surtout après le recul qui a été enregistré ces dernières années. Le chiffre des patients est passé de 25.000 avant la révolution
à 8.000 actuellement. Il en est de même pour les étudiants dont le nombre est passé de 6.000 à 2.500. Des projets d'implantation de cliniques privées sur place sont également à l'étude.
 
Autre secteur sollicité : l'enseignement. Un projet de création d'une université privée à Bamako est aujourd'hui à l'étude. Le président du Tunisia Africa Business Council a précisé que des contrats ont été signés pour l'exportation des matériaux de construction et des produits alimentaires vers ce pays. Parmi les problèmes rencontrés, Loukil a surtout parlé du coté logistique: le transport de la Tunisie vers le Mali coûte trois fois plus cher qu'un conteneur quittant la Chine pour la Tunisie.
 
Mission prometteuse

La trentaine d'hommes d'affaires tunisiens répartis sur plusieurs secteurs à savoir les industries mécaniques et électriques, la métallurgie, l'agro-alimentaire... a été unanime.« La mission de prospection fût prometteuse. Elle a ouvert la porte à de nombreux projets de collaboration. Des contacts importants ont été établis entre des opérateurs économiques tunisiens et maliens, des conventions de partenariat et plusieurs contrats d'achat de produits tunisiens ont été signés ».

Deux conventions ont été signées par la CONECT International, la confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie sous forme de protocoles d'accord de coopération. La première convention a été signée avec la Chambre de Commerce et d'Industrie du Mali "CCIM" et la deuxième avec le Conseil National du Patronat du Mali.