10 000 candidats pour 500 postes dans la gendarmerie et la police centrafricaines

l'Etat veut restaurer son autorité sur tout le territoire après la crise sécuritaire. Il organise un concours de recrutement de la gendarmerie et de la police.

Le concours se déroule à Bangui et dans certaines provinces en sécurité, notamment à Paoua, Bambari, Bouar, Berberati. Il consiste à recruter 500 élèves policiers et gendarmes qui seront formés pour appuyer la restauration de l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire. Les épreuves écrites s'étaient déroulées dimanche 21 mai. Les candidats étaient soumis à la rédaction et à la culture générale.

rca gendarmes centrafricains 8a280Archives

Selon Jean Sosthène Dengbe, directeur de cabinet au ministère de la Sécurité publique, les épreuves s'étaient bien déroulées.

« Dans les centres que nous avons sillonnés à savoir le lycée Barthélémy Boganda, le lycée des Martyres et le lycée Marie Jeanne Caron, des dispositifs sécuritaires étaient bien solides pour éviter les fraudes. »

Les épreuves physiques ont été lancées le dimanche, en provinces. Les femmes sont soumises à la course de 800 mètres quand les hommes parcourent 1000 mètres. Depuis lundi, ce sont les candidats de Bangui qui font les compétitions sportives. Elles prendront fin le 27 mai.

Le gouvernement et la MINUSCA ont indiqué que ce test de recrutement se déroulera aussi dans les villes en insécurité à l'exemple de Bria, Alindao , Kaga Badoro pour permettre aux ressortissants de ces localités d'être intégrés dans les forces intérieures de sécurité .

Jusqu'à présent le concours se déroule sans aucun incident selon les organisateurs.

Ce test est organisé pour remplacer aussi les gendarmes et policiers qui partiront à la retraite dans peu de temps. Il sera organiser chaque année a affirmé la MINUSCA.