Espagne : un vol rapatriant un Sénégalais perturbé

Le vol a été perturbé par une manifestation de passagers qui
s’opposaient au rapatriement forcé d’un sans-papier sénégalais.

L'incident est survenu dans un avion qui devait décoller de Barcelone, lorsqu'un ressortissant sénégalais est apparu menotté, encadré par deux policiers. Le groupe de passagers protestataires risque de lourdes amendes après avoir retardé le vol par sympathie pour le migrant sénégalais, entré illégalement en Espagne.

Senegal Avion Fotor a7d71

Dans les faits, quelques passagers ont tenté d'empêcher le décollage de l'avion pour protester contre l'expulsion du sans-papier. Finalement, l'avion a pu décoller après l'intervention à bord de la police. Les 11 passagers qui s'opposaient au rapatriement ont été sortis de l'avion. Le sans-papier menotté, a finalement été rapatrié à Dakar dans le même vol. Quant aux manifestants, ils risquent une amende maximale de 225.000 euros (plus de 147 millions FCFA) pour avoir mis en danger la sécurité du vol.

Clause

Depuis quelques années, l'Espagne fait de plus en plus face à l'afflux de migrants clandestins. Ainsi, elle a entrepris de signer des conventions de rapatriement systématique avec certains pays.

Avec le Sénégal, les rapatriements découlent d'une convention signée le 11 avril 2014, entre le gouvernement représenté par le ministre de la Justice et l'ambassadrice du Royaume d'Espagne au Sénégal. Si les dispositions générales de la convention stipulent le transfert de Sénégalais condamnés en Espagne, elles cachent aussi bien des clauses qui permettent aux autorités espagnoles de rapatrier sans coup férir les Sénégalais en situation irrégulière. Ainsi, 229 ressortissants sénégalais avaient été refoulés d'Espagne dans ce cadre, en 2014. Plusieurs autres centaines ont suivi, durant ces trois dernières années.