Un mathématicien tunisien décroche le Prix Fermat 2017 !

Une distinction qui en dit long sur le parcours du lauréat tunisien Nader Masmoudi

Nouvelle consécration pour la Tunisie
Le mathématicien Nader Masmoudi de l'Institute of Mathematical Sciences de l'université de New York a obtenu le prix Fermat 2017de mathématiques, conjointement avec l'Américain Simon A. Brendle de Columbia University. Nader Masmoudi a été primé pour ses travaux « remarquables de profondeur et de créativité » sur l'analyse des équations aux dérivées partielles non-linéaires ainsi que pour « ses contributions récentes à la résolution rigoureuse et complète de problèmes de stabilité hydrodynamique soulevés dès la fin du XIXème siècle par les pères fondateurs de la mécanique des fluides moderne », alors que Simon A. Brendle, a été récompensé pour « ses nombreux et profonds résultats en analyse géométrique, faisant intervenir des équations aux dérivées partielles de type elliptique, parabolique et hyperbolique ».
 
Matheux 5c74a
 
Masmoudi est le deuxième tunisien après Abbès Bahri, en1989, à avoir obtenu le prix Fermat qui récompense les travaux de recherche de mathématiciens, de moins de 45 ans, dans des domaines où les contributions de Pierre de Fermat ont été déterminantes. D'un montant de 20 000 €, ce prix mondial est décerné tous les deux ans à Toulouse, il est attribué par la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée
 
Un parcours de combattant...
L'universitaire tunisien est installé aux Etats-Unis, il a obtenu son baccalauréat au Lycée pilote de Tunis, avant de se diriger vers Paris, où il a intégré le Lycée Louis Le Grand de Paris, puis l'Ecole normale supérieure avant de devenir doctorant au Centre national de recherches scientifiques de Paris.
 
En 2008, il s'installe à New York, où il travaille actuellement comme enseignant universitaire. Masmoudi a publié depuis 1997 plus de 100 articles dans des journaux de référence à partir de 1997. Ses travaux évoquent les probabilités, l'analyse et la géométrie.
 
Le lauréat tunisien a été sélectionné deux fois pour représenter la Tunisie aux Olympiades internationales de mathématiques en 1991 et 1992. En 1991, il obtient une moyenne de 28 sur 42 et décroche la médaille de bronze. Un an plus tard, aux mêmes Olympiades il décroche la médaille d'or en obtenant une moyenne de 34 sur 42.