Mali: 47 radios privées menacées de fermeture

La Haute autorité de la communication (HAC) est déterminée à assainir le secteur de la communication au Mali. 47 radios privées sont menacées de fermeture.

A l'occasion de la première session ordinaire de sa structure, tenue le 13 avril, Fodié Touré, président de la Haute autorité de la Communication, HAC, a annoncé la fermeture prochaine de 47 radios privées non conformes aux textes. Cette session devrait, selon M. Touré, dégager les voies et moyens de la mise en œuvre des résolutions de la session précédente de la HAC.

Au nombre de ces recommandations, il faut retenir la définition des modalités d'action pour assainir le secteur des radios privées; l'adoption des textes de régularisation des services privés de radio et de télévision et la signature de conventions avec les services de communication.

Règles

Ce fut l'occasion pour président de la HAC de souligner la nécessité de prendre des mesures rigoureuses pour l'assainissement du secteur de la communication. Il faut, dit-il, prendre des sanctions contre les services qui ne respectent pas la loi. Fodié Touré a révélé que des mises en demeure de fermeture ont été envoyées à des radios qui ne respectent pas les règles. Et depuis mars 2017, ajoute-t-il, 47 radios privées ont reçu l'ordre de fermer.

Dans les jours à venir, la Haute autorité de la communication devrait amorcer aussi la règlementation de la presse en ligne, car ce secteur évolue dans un cadre informel. Le secteur de la publicité sera également mieux régulé. En effet, sur la centaine d'agences de communication que compte le pays, seule une dizaine répond aux critères légaux.

Questions

D'autres mesures relatives à la carte de presse, à l'aide publique à la presse et à la convention collective pour les journalistes seront également prises.

Le président Fodié Touré a toutefois déploré le fait que le gouvernement ait adopté récemment des textes sur la communication sans avoir consulté au préalable la HAC qui est pourtant censée veiller sur ces questions-là.

Il importe de rappeler au passage que le Mali compte plusieurs centaines de radios privées. Un nombre important de ces radios ne répond pas aux normes.