Algériens, Marocains et Tunisiens exemptés de visas pour l'extrême-orient russe

La Russie assouplit les procédures d'obtention de visas pour se rendre dans l'extrême-orient russe. Les ressortissants des pays du Maghreb en sont exemptés.

L'information a fait le tour du web et a été également rapportée par la presse locale. Algériens, Marocains et Tunisiens sont désormais exemptés de visa pour se rendre en Fédération de Russie. Une source diplomatique russe a confié à une radio tunisienne que la décision prise par les autorités russes d'annuler le visa pour les ressortissants de 18 pays ne concerne pas tout le territoire russe, mais seulement la région de Vladivostok, proche des côtes japonaises.

maroc visa russie fc286

En effet, l'agence de presse russe TASS a indiqué dans une dépêche datée du 17 avril que le premier ministre russe, Dmitri Medvedev, avait déclaré que les touristes et les hommes d'affaires de 18 pays pouvaient visiter l'extrême-orient russe sans visas. « J'ai approuvé récemment la liste des pays dont les ressortissants peuvent profiter d'un régime préférentiel. Les hommes d'affaires et les touristes ne devront pas subir la procédure traditionnelle de visas russes, » a expliqué Medvedev. Et d'ajouter : Il sera suffisant pour les étrangers « d'entrer leurs données sur un site web spécial sur internet».

Le visa est ainsi accessible sous forme d'un document à obtenir sur internet. Il est valide pour une trentaine de jours et permet de rester sur le territoire russe durant huit jours. La loi afférente à cette modification a été votée en mars dernier par la Douma (chambre basse).

Investissements

Dix-huit pays de diverses régions sélectionnées par le principe de réciprocité ont été inclus dans la liste. Il s'agit de l'Algérie, du Bahreïn, du Brunei, de l'Inde, de l'Iran, du Qatar, de la Chine, de la Corée du Nord, du Koweït, du Maroc, du Mexique, des Emirats Arabes Unis, d' Oman, de l'Arabie Saoudite, du Singapour, de la Turquie de la Tunisie et du Japon.

Cette mesure vise à doper les investissements et le tourisme de l'extrême –orient. Dmitri Medvedev a précisé que la région qui renferme plusieurs richesses naturelles, ainsi que des cités modernes à l'instar de Vladivostok, la plus grande cité de la région, gagnera plus d'argent avec l'augmentation du trafic touristique.