Tunisie: pèlerinage de la Ghriba, une histoire, une identité

La synagogue de la Ghriba, un des hauts lieux du judaïsme de l’Afrique du Nord a enregistré cette année une affluence record.

Plus de trois mille pèlerins ont accompli ce dimanche, les rites du pèlerinage de la Ghriba, la synagogue, la plus ancienne d'Afrique. Et ce malgré le communiqué israélien, mettant en garde contre les risques d'attentats terroristes en Tunisie.

tn pelerinage ghriba 2017 9a99f

Il s'agit d'un pèlerinage annuel, qui a lieu au 33ème jour du 'Omer, et qui rassemble les juifs d'Afrique du nord, mais aussi des juifs français, belges, espagnols, italiens ou encore américains et israéliens.

Des rites, des coutumes

C'est dans une ambiance festive que des juifs du monde entier ont célébré comme à l'accoutumée les festivités de la Ghriba, dans l'ile de rêve Djerba ( sud tunisien). Pendant deux jours, les rites se suivent et se ressemblent. Les pèlerins allument des chandelles, formulent des vœux et donnent une obole. Cet événement présente une occasion de rencontres entre juifs voulant marier leurs enfants. Les pèlerins se rapprochent généralement d'une niche éclairée à la lumière des bougies.

Cette niche désigne l'emplacement où le corps de la mystérieuse « la Ghriba » aurait été retrouvé. Dans cette niche, les pèlerins déposent donc un ou plusieurs œufs crus sur lequel ils écrivent le nom de jeunes filles à marier et c'est à la fin des journées du pèlerinage, qu'on reviendra pour retirer ces œufs qui auront entre temps cuit à la chaleur des bougies.

Juste après, les jeunes filles, reprennent chacune l'œuf qui porte leur nom. Selon les habitudes, le prince charmant finira par se présenter avant le prochain pèlerinage.

Pour une réussite de la saison touristique

René Trabelsi, président de l'association de la Ghriba, et responsable de Royal First Voyage, qui organise l'évènement a souligné que ce dimanche a été un grand jour où les pèlerins ont fait leur grande sortie. Il a ajouté que le nombre de pèlerins a augmenté de 40 %, par rapport à l'année dernière. Et, ce malgré les mises en garde et les appels à la vigilance adressés par plusieurs pays occidentaux à leurs communautés juives. Sur le plan sécuritaire, des renforts ont été déployés un peu partout sur l'ile.

Des barrages ont été disséminés sur tout le périmètre pour garantir le bon déroulement des festivités. « La réussite de la saison touristique commence par la réussite du pèlerinage, » a encore souligné René Trabelsi. De son coté, l'ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor qui était ce dimanche sur les lieux, a appelé les Français à visiter la Tunisie, et particulièrement Djerba pour participer à l'essor de l'économie tunisienne.