Sénégal: un bébé de 18 mois violé

Une affaire d’une infâme violence secoue le quartier Grand Thiès à 80 kilomètres de Dakar. Un bébé de 18 mois a été violé et abandonné dans une maison en construction

L'affaire s'est déroulée aux premières heures de la matinée. Le bébé A. F. (Nous tairons volontairement le nom) est introuvable. Elle n'est plus dans la chambre où elle dormait avec son grand-père. Ses parents et le voisinage, la cherchent. En vain.

sn prison 099b2

Vers 09 h, une voisine qui étalait son linge sur le mur d'une maison en construction, tombe sur le bébé, inconscient. A. F. baigne dans une marre de sang, abandonnée dans un coin de la maison, située à quelques 100 mètres du domicile de ses parents. Elle vient d'être sauvagement violée.

La victime conduite à l'hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès est arrivée dans un état comateux avant d'être réanimée quelques heures plus tard. La mère du bébé est inconsolable et accuse son époux de mettre en danger sa famille pour avoir installé dans leur domicile des appareils de musculation. Ce qui, selon elle, attire badauds et potentiels bandits. Selon les témoignages des voisins, le violeur serait un habitué des lieux. Il serait entré dans la maison entre 05 et 06 heures du matin pour enlever l'enfant et commettre sa veulerie.

Soutiens

Le maire de la ville de Thies, Talla Sylla, s'est déplacé à l'hôpital aux côtés de la famille du bébé pour leur apporter son soutien. " Je suis convaincu que l'auteur des faits qui ne peut être qu'un malade ou un monstre sera appréhendé ", affirme-t-il.

Le directeur exécutif d'Amnesty International Sénégal, Seydi Gassama, a réagi sur les ondes d'une radio dakaroise. " Nous sommes très choqués par cette affaire de viol. Nous lançons un appel aux autorités de retrouver le coupable pour le traduire en justice parce que c'est un bébé de moins de 2 ans qui a été violé. "
Une enquête a été ouverte par le commissariat du premier arrondissement de Thies.