Cameroun: un soldat abat son supérieur et se donne la mort

Le drame est survenu mercredi 04 octobre dans l’après-midi dans la ville de Mora à l’extrême nord du pays.

Difficile de savoir jusqu'à présent ce qui s'est exactement passé le mercredi 04 octobre à Mora département du Mayo Sava ( region de l'extrême nord cameroun). Des sources sécuritaires rapportent toutefois que tout a commencé dans la matinée. Deux militaires, le soldat de 2e classe Jena Blaise Wouboune et le chef de bataillon Ayissi Tsanga en poste au sein du sous-secteur n 1 de la force multinationale mixte, ont quitté la localité de Mallam pour se rendre à Mora pour une mission de ravitaillement.
 
cmr soldat a7490
 
C'est donc une fois à Mora qu'une dispute dont l'objet n'a pas été précisé éclate entre les deux hommes. Ils retournent par la suite de retourner à leur base. Les choses vont s'envenimer en chemin et le chef de bataillon décide de faire entendre raison à son élément en utilisant la méthode forte. Le capitaine Ayissi Tsanga aurait alors décidé d'enfermer le soldat à la gendarmerie la plus proche et ordonné de rebrousser chemin. Sauf qu'une fois sur place à la brigade, le soldat de de 2eme classe refuse d'obéir. Plutôt que de rendre son arme, il va la saisir et ouvrir le feu à bout portant sur son supérieur avant de se donner la mort à son tour.
 
Faits similaires
 
C'est le deuxième drame du genre qui se produit dans la même région, en l'espace de trois mois. Le 13 juillet dernier, un gendarme de la compagnie de Kousseri dans la région de l'extrême nord avait ouvert le feu sur trois de ses collègues dont un officier.
 
Après, le meurtrier s'était rendu lui-même aux mains des forces de sécurité. L'enquête ouverte pour faire la lumière sur les causes de ce premier drame n'a pas encore livré ses résultats.
 
Pour le cas de Mora, une sortie officielle du ministre délégué à la Présidence de la République, en charge de la Défense est annoncée dans les prochains.