Burundi : le barrage hydro électrique de Peres

La centrale hydro électrique produit 20 kilowatts. Des centaines de ménages, centre de santé et débits de boissons et église sont éclairés

Situé à une quinzaine de kilomètres de la capitale Bujumbura, sur la rivière Gisenyi, le barrage est érigé entre deux collines en aval du chef–lieu de la zone Nyabibondo. Avant d'y arriver l'on voit de loin des tuyaux longeant la vallée, des morceaux de futs entremêlés, des pierres rangées les unes sur les autres. Une ouvre manuelle sans machine. Cet ingénieur formé au Kenya, il dit avoir pensé à un tel projet pour servir les coins non éclairés par le courant électrique de la Régie nationale de distribution de l'eau et de l'électricité Regideso.
 
Barrage bf510
 
Satisfaction
Agé de 37 ans, Niyonsaba Peres de son travail. Les 20 kilowatts permettent à 250 ménages d'avoir du courant électrique en continu. Certains forment des groupes et captent le courant Peres. Le rêve de Niyonsaba de chercher des compteurs pour chaque groupe qui voudrait du courant. Non loin de la centrale, un centre commercial de Turangure de la colline Mayemba, Ezechiel le coiffeur et son client se réjouissent de l'œuvre du jeune homme. « Notre centre est l'un des oubliés de notre la commune. Avec ce courant, je parviens à gagner ma vie. C'est un pas en avant. Depuis que le jeune Peres approvisionne ce centre en courant électrique, ceux qui veulent se faire coiffer ne doivent pas descendre sur Bujumbura, » explique le coiffeur.
 
Jeanine Harerimana, infirmière au centre de santé apprécie ces réalisations. Les médicaments sont alors bien conservés et les patients ne se plaignent pas pour l'obscurité. Détenteurs de débits de boissons sont aussi contents, sans oublier les élèves. Ces derniers peuvent désormais réviser leurs cours le soir. Pour Claver Ndiwenumuryango, chef de zone Mayemba, grâce à l'œuvre de Niyonsaba, les cas de vols ont diminué. Il souligne que le développement toque déjà à la porte de sa zone.
 
Le barrage hydro électrique de 20 kilowatts est le 6ème du genre. Peres a déjà investi en province Bujumbura et Cibitoke à l'ouest du Burundi. Trois sont fonctionnels et trois autres encore en chantier. L'initiative est saluée, car certaines zones manquent de courant, alors que des pylônes passent au–dessus de ces localités. Le jeune ne reçoit aucun appui de la part des autorités du pays. « Mettre en pratique mes connaissances acquises au cours de mon cursus, telle est ma visée. »