Ali Bongo honore les Panthères du Gabon

Le président gabonais a posé la première pierre du stade d’Oyem. Cette fois honneur a été fait à la sélection gabonaise de football.

Mardi dernier, tous les observateurs ont vite fait de remarquer ce détail qui finalement s'est avéré être un élément clé de la sortie du chef de l'Etat dans la province du Woleu-Ntem Gabon. Tous avaient encore à l'esprit la pose de la première pierre de construction du stade de Port-Gentil en juillet dernier, où Ali Bongo Ondimba était accompagné de l'Argentin Lionel Messi. Les critiques avaient alors fusé de toute part, quant au choix porté sur l'attaquant étranger au détriment de joueurs du continent.
 
Gabon Ali-Oyem Fotor 136a2
 
La réponse du berger à la bergère est semble t-il au goût de tous. Pour la pose de la première pierre du stade d'Oyem devant abriter les rencontres de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 qu'organisera le Gabon, le président était entouré de Didier Ovono Ebang et de ses coéquipiers. Les Panthères du Gabon ont reçu des acclamations et les encouragements de leurs nombreux fans et supporters. Situé à 17Km du centreville d'Oyem, le complexe sportif d'Oyem sera construit sur une superficie de 27 000 m², pour une capacité de 20 500 places. Il comporte également un terrain de tennis, trois terrains de basket-ball et une piste d'athlétisme aux normes internationales.
 
Le marché a été remporté par l'entreprise chinoise Shanghai Construction Group, celle-là même qui avait construit en 2012 le stade de l'Amitié sino-gabonaise de Libreville. Elle compte également à son actif la construction du Sénat, le palais Omar Bongo Ondimba, à Libreville. Pour le chef de l'Etat, la construction de ce stade drainera de nombreuses activités connexes, et pourvoira des emplois aux Gabonais. « Cette Coupe d'Afrique des Nations ne sera pas seulement un événement sportif pour nous, mais aussi et surtout un outil de développement économique pour le Gabon » a-t-il déclaré à la fin de la cérémonie. 
 
Les travaux prendront fin en décembre 2016. Cependant le stade devra être opérationnel en novembre de la même année pour des matchs tests. Certaines ères sportives seront livrées fin juin 2017, après la CAN. La ville d'Oyem fait partie des quatre sites qui accueilleront des rencontres lors de la compétition. Il y aussi Port-Gentil, Libreville et France-ville.