Tunisie: Ines Boubakri, l’escrime rien que l’escrime

L'escrimeuse Inès Boubakri est une grande championne. Elle a donné à la Tunisie une médaille de bronze historique aux jeux olympiques de Rio.

L'escrimeuse Inès Boubakri a dû vaincre son émotivité et croire en ses qualités pour monter sur le podium olympique. La journée du mercredi 10 août 2016 restera à jamais gravée dans sa mémoire.

tn ines boubakri 0dc86Inès Boubakri

La jeune talentueuse a réussi à décrocher une médaille de bronze historique pour son pays et pour tout le continent africain aux Jeux olympiques de Rio. Fille de l'escrimeuse Henda Zaouali, qui avait elle-même participé aux Jeux d'Atlanta en 1996, Ines a commencé à pratiquer ce sport dès l'âge de 5 ans. Elle accompagnait sa mère dans les salles d'escrime et sur les lieux de compétitions. Petit à petit et jusqu'à l'âge de 13 ans, la championne tunisienne Henda Zaouali enseignait l'escrime à sa petite fille.

Depuis les entraineurs se sont succédés, tunisiens et étrangers, mais c'est le Russe maître Sergei Tikhonov qui l'a le plus marquée. A 19 ans, elle rejoint la France, plus précisément le club de Bourg-la-Reine, où elle a découvert un lieu d'entraînement qui lui convenait. « Il y avait une entente sur le plan sportif et humain avec mon entraîneur, Yann Detienne, » souligne l'athlète.

Un riche palmarès

Coté palmarès, Inès Boubakri a déjà remporté 11 médailles d'or lors des championnats d'Afrique et sept titres de championne de Tunisie. Elle détient aussi une médaille de bronze décrochée aux Mondiaux de 2014.

Elle a été également sacrée meilleure sportive de l'année 2016, aussi bien dans le concours officiel du référendum de l'agence de presse tunisienne TAP que dans le concours ouvert au public.

Vive l'amour 

La Tunisienne a aussi rencontré l'amour en France. Elle est mariée avec le fleurettiste français Erwann Le Péchoux, plusieurs fois champion du monde et huitième de finaliste de l'épreuve masculine aux Jeux de Rio 2016.

Déjà et à 48 heures d'intervalle, tous les deux fleurettistes ont connu le bonheur en famille, tous les deux sont montés sur le podium olympique, une médaille en argent pour le Français par équipes et une en bronze pour la Tunisienne en individuel.

Inès Boubakri a dédié sa dernière victoire aux jeux olympiques de Rio « à la femme tunisienne », et à «toutes celles qui se battent pour la liberté,» en Tunisie et ailleurs. Confiante, Ines qui est la première sportive africaine médaillée en escrime, nous donne rendez-vous dans quatre ans à Tokyo. Elle est très confiante ; elle décrochera l'or cette fois-ci !