Pierre Emerick Aubameyang ballon d'or Africain 2015

Le capitaine des Panthères du Gabon, Pierre Emerick Aubameyang évoluant en Allemagne, à Dortmund, a été élu à la cérémonie des Glo Caf Awards à Abuja, ballon d'or Africain 2015.

C'est à la cérémonie des Glo Caf Awards, organisée jeudi, à Abuja au Nigeria que le ballon d'or africain de l'année 2015 a été révélé. A l'unanimité, sélectionneurs et capitaines des équipes africaines ont porté leur choix sur le capitaine des Panthères du Gabon, Pierre Emerick Aubameyang, meilleur buteur de la Bundesliga et de tous les championnats européens confondus avec 27 réalisations.
 
Gabon Pierre-emmerick-aubameyang Fotor b612f
Pierre Emerick Aubameyang a raflé la mise à deux autres prétendants au titre : l'Ivoirien Yaya Touré et le Ghanéen Andrew Ayew évoluant respectivement à Manchester City et Swansea City. Il a obtenu 143 points contre 136 pour l'Ivoirien et 112 points pour le Ghanéen. C'est la première fois qu'un Gabonais remporte ce titre dans l'histoire des attributions du Ballon d'or africain.
 
Remerciant, son père, Pierre Aubame Yaya, son frère Willy Aubameyang, le chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, ses coéquipiers des Panthères du Gabon et de Dortmund ainsi que le peuple gabonais, le nouveau ballon d'or africain a profité de la tribune offerte pour conseiller les parents d'investir leurs enfants dans ce qui les passionne le plus. Au Gabon, une manifestation a été organisé à cet effet. Très tôt dans la matinée, le capitaine des Panthères du Gabon a été reçu au palais présidentiel par Ali Bongo Ondimba, en présence des hauts commis de
l'Etat dont plusieurs membres du gouvernement. Dans la soirée, au stade de Nzeng Ayong, un quartier situé dans le Vie arrondissement de Libreville, un concert populaire ayant enregistré la participation de plusieurs artistes de la scène musicale gabonaise a été organisé pour célébrer cette victoire.
 
Autres distinctions

Le capitaine des Panthères du Gabon n'était pas le seul a être récompensé. D'autres acteurs du football africain qui se sont positivement illustrés au cours de l'année 2015 ont été récompensés. Le Tanzanien Mwana Samatta évoluant sur le continent africain, par ailleurs meilleur buteur de la Ligue des champions avec le Tout Puissant Mazembe a été élu meilleur joueur africain de l'année 2015.
 
Chez les dames, c'est à la Camerounaise Gaëlle Enganamouit qu'est revenu le titre de meilleur joueuse. Le Nigéria, le pays organisateur des Glo Caf Awards était également de la liste des nominés. Peter Etebo et Victor Osimhen, ont remporté deux trophées dans les catégories "Meilleur espoir" et "Meilleur jeune".
 
Du côté des arbitres, c'est le Gambien, Papa Bakary Gassama qui a remporté le titre de meilleur arbitre. C'est la troisième fois consécutive qu'il remporte ce titre. Côté équipe, c'est à la Côte d'Ivoire, championne d'Afrique 2015 qu'est revenu le titre de meilleur équipe de l'année. Elle remporte ce titre avec l'entraîneur d'origine française, Hervé Renard désigné meilleur entraîneur. Côté clubs, c'est le Tout Puissant Mazembe, vainqueur de la Ligue des champions qu'est revenu le titre sacré de meilleur équipe de l'année.
Enfin, le groupe des supporteurs sénégalais "Allez Casa" qui s'était positivement illustré lors de la Can U20 en 2015 a remporté le prix Fair-play.
 
Mécontentements

Si le capitaine des Panthères Pierre Emerick Aubameyang est content de sa victoire et que celle-ci fait grand écho dans la capitaine gabonaise, elle irrite Yaya Touré et Andrew Ayew qui auraient voulu être nominés "Ballon d'or africain 2015".
En effet, critiquant la position de la Fifa et de la Caf, Yaya Touré estime que cette attribution est la "honte de l'Afrique". "La FIFA, même avec toutes les histoires de corruption ne ferait pas ça ! (...) Je crois qu'aujourd'hui, avec ce qui s'est passé, la CAF va y passer aussi", a souligné Yaya Touré qui à la lumière, montre que les remarquables prestations de Pierre Emerick Aubameyang avec Dortmund ne méritent pas cette reconnaissance. Pour André Ayew, le vote devrait reposer sur la Can qui demeure le sommet des compétitions africaines. "Un Euro compte pour les Européens mais une Can ne compterait pas pour les Africains ?" s'interroge le joueur Ghanéen.