Le Mali suspendu par la Fifa

Depuis plusieurs mois, le football malien est traversé par une crise qui a récemment conduit à la dissolution de la fédération. La FIFA vient de trancher.

Plus d'un observateur averti du football s'en doutait depuis la décision du ministre des Sports en date du 8 mars, portant dissolution du Comité exécutif de la Fédération malienne de football (Femafoot). La sanction de la Fifa est tombée, tel un couperet.

mali min sport housseini amion guindo 68728Housseini Amion Guindo

Dans une correspondance datée du 16 mars, la plus haute instance mondiale du football informe de la suspension de la Femafoot, avec effet immédiat, à compter de ce vendredi 17 mars. La Fifa précise que la suspension ne sera levée qu'après l'annulation des décisions n°2017-oo11 et n°2017-0012 et la réinstallation du Comité exécutif dirigé par Boubacar Baba Diarra. C'est ainsi dire « qu'aucune des équipes représentatives et aucun des clubs affiliés de la Femafoot ne sont désormais plus en droit de prendre part aux compétitions internationales et d'entretenir de relations sur le plan sportif avec des associations membres de la Fifa. »

Cette décision implique par ailleurs que la Femafoot et ses membres ne peuvent plus bénéficier des programmes de développement de la Fifa ou de la CAF.

Rappel

Depuis plusieurs mois, le football malien est traversé par une crise qui oppose notamment le Comité exécutif de la Fédération malienne de football à certains clubs, dont le Djoliba AC (le plus titré du Mali), qui ont été relégués de la première division en division inférieure suite à leur forfait en championnat national.

Les nombreuses médiations menées par des personnalités, notamment Pr Dioncounda Traoré, ancien président de la République par intérim, et le président de l'Assemblée nationale, Issaka Sidibé, n'avaient réussi à rapprocher les positions des deux camps.

En raison donc de la persistance de la crise, le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, s'était vu obligé de dissoudre, par décision n°2017-0011 en date du 8 mars, le Comité exécutif de la Femafoot dirigé par Boubacar Baba Diarra. Le ministre avait ensuite pris la décision n°2017-0012 datée du 14 mars relative à l'installation d'un comité provisoire composé de 19 membres, chargé « d'organiser, de gérer, d'animer, de promouvoir et de développer le football au Mali jusqu'à l'élection d'un nouveau bureau fédéral.»

Mandat

Housseini Amion Guindo était resté sourd à l'appel lancé par le secrétariat de la Fifa afin qu'il revienne sur sa décision de dissolution du Comité exécutif de la Femafoot au plus tard le vendredi 10 mars. Cette sanction est donc la conséquence logique de l'entêtement du ministre des Sports.

Rappelons par ailleurs que le comité exécutif dirigé par l'Inspecteur général de police Boubacar Baba Diarra avait été élu en octobre 2013 et était à 8 mois de la fin de son mandat.

Il n'y a pour l'instant pas de réaction officielle à cette décision de la Fifa.