Football: menace de suspension la RCA de toutes les compétitions internationales

La fédération internationale exige le paiement de 96 millions de FCFA d'arriérés de salaires à l'ancien entraîneur de l'équipe nationale Jules ACCORSI

L'affaire remonte à 2010 quand l'entraineur français Jules ACCCORSI avait pris en charge l'équipe nationale centrafricaine. Le contrat signé à l'époque était de 15 mille euros par mois. Au début de ce contrat, les salaires étaient bien versés et l'ancien entraineur avait conduit les Fauves aux éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde 2014.
 
RCA - FIFA 65700
 
Le 1er match des Centrafricains se déroulait contre le Maroc. Les deux équipes avaient fait match nul zéro but partout en aller et retour. Face à l'Algérie, au match aller, la RCA a bat l'Algérie 2 buts à zéro à Bangui et au retour, l'Algérie est victorieuse de la RCA sur le même score 2 buts à zéro. Le 3ème match international a lieu contre la Tanzanie dans le cadre des éliminatoires de la coupe du Monde. La RCA sort vainqueur de son adversaire du jour 2 buts à 1 à Bangui et au match retour, la Tanzanie a raison des Fauves 3 buts à 1. Malheureusement la RCA sera éliminée des deux compétitions, cependant avec un niveau de l'équipe jugée appréciable.
 
Malheureusement, durant ce parcours le technicien français concède des arriérés de salaires qui s'élèvent à 96 millions de FCFA, soit quelque 147 000 €. Jules Accorsi après plusieurs alertes et réclamations infructueuses décide de mettre terme à son contrat le 28 février 2012. Par la suite il ira porter plainte devant la FIFA. Le procès est gagné. Aujourd'hui la RCA doit tout payer avant de prendre un autre nouvel entraîneur international. Ironie du sort, entre temps le pays eu un contrat verbal avec le sélectionneur suisse Raoul Savoy qui s'est aventuré à diriger l'équipe face au Rwanda le 11 juin 2017. La rencontre se solde par la victoire des Fauves 2 buts à 1 à Bangui.
 
Cette situation pousse de nouveau l'ancien entraineur Jules Accorsi à revenir à la charge et réactualiser sa plainte. La FIFA décide de sommer le pays et exige à la RCA le paiement des 96 millions de FCFA d'arriérés de salaires à l'ancien entraîneur de l'équipe nationale dès début septembre 2017. Dans le cas contraire, les Fauves de Bas-Oubangui seront suspendus de toutes les compétitions internationales.
 
Entre la Fédération Centrafricaine de Football et le gouvernement
A Bangui, les dirigeants de la fédération centrafricaine de foot sont inquiets. La Coupe d'Afrique des Nations 2019 pourrait être hypothéquée. Au cours d'un point de presse tenu le 21 août dernier, Mahamat Adialo, président de la commission sélection a demandé au gouvernement de payer les 96millions à Jules Accorsi pour permettre au pays de participer aux compétitions internationales. « La RCA évolue bien dans sa poule, il faut donner la chance aux Centrafricains de participer à la CAN 2019 au Cameroun », a-t-il déclaré.
 
Le ministre de Sports Sylvère Simplice NGARSO a rassuré que les 96 millions seront bientôt payés à l'ancien entraineur Jules Accorsi. Selon lui : « Le gouvernement n'attend que la réalisation des promesses des partenaires espagnols à hauteur de 5 milliards de FCFA pour décanter cette situation » Il a toutefois demandé l'indulgence de la FIFA d'accorder 90 jours à la Fédération Centrafricaine de Football pour faire le nécessaire. Le ministre a aussi ajouté qu'il compte déclencher une information judiciaire à ce sujet car deux contrats avaient été signés avec Jules Accorsi en 2010 l'un d'une valeur de 5 mille euros par mois et l'autre de 15 mille euros par mois. Où se trouve la tricherie?
 
Affaire à suivre.