Cameroun : le public « qualifie » l’équipe féminine de volley-ball pour les J.O de Rio

Les Lionnes du volley ont battu l’Egypte 3 sets à 2. Elles se positionnent pour les JO de Rio. L’apport du public a été décisif dans leur qualification.

C'est une première : les Lionnes indomptables du volley-ball disputeront les jeux Olympiques. Après cinq sets et un tie-break amené par une équipe camerounaise qui a soufflé le chaud et le froid durant toute la rencontre, les coéquipières de Christine Nana ont pu décrocher leur qualification pour Rio grâce à la détermination et à la niaque.
 
cmr qualification lionnes volley  JO rio d1dfbMoments de joie entre joueuses et supporters
 
Mais avant, le suspens s'est pleinement emparé des cœurs. Face à une équipe égyptienne que certains disaient même invincible, le public camerounais a su pousser leurs joueuses qui ne se sont pas laissées dominer par l'enjeu. A force d'opiniâtreté les pouliches du coach Jean Réné Akono, ont su résoudre l'équation égyptienne.
 
Portées justement par un public venu nombreux au palais polyvalent des Sports de Yaoundé, la capitale camerounaise, et particulièrement revanchard de la finale de basketball perdue dans la même arène en octobre 2015 devant les Sénégalaises.
 
Emotion
 
L'émotion était donc vive dans les gradins. Et le jeu des Camerounaises laissait bien apprécier une communion parfaite avec le public. Même aux moments des légères relâches, il n'a pas cessé de donner de la voix. Les Egyptiennes, harcelées depuis le premier set, pressés par les cris, et autres chants populaires ont fini par craquer au tie-break : battues 15 points contre sept. « Merci au public, c'est incroyable ce qu'on vient de voir. Le public, les fans ont été présents jusqu'au bout. Ça n'a pas été facile. Nous leur devons notre victoire », reconnait la joueuse Abdoulkarim Fawziya, professionnelle évoluant à VBC Chamalières en France.
 
Désormais, elles entrent dans l'histoire du sport au Cameroun. « C'est une chance unique, on se dit qu'avec ce tournoi, c'est notre propre histoire qu'on écrit, qu'on doit marquer celle du volley-ball camerounais. Chaque fille présente à Yaoundé était donc pleinement consciente qu'elle devait donner le meilleur d'elle-même, » rappelle la centrale Stéphanie Fotso, l'une des piliers de cette équipe.
 
C'est donc tout un pays qui célèbre aujourd'hui la victoire d'une équipe qui redonne de l'espoir aux autres disciplines quand on sait qu'au Cameroun le football reste le sport roi. C'est aussi la victoire du sport féminin au Cameroun, au moment où les hommes déçoivent. C'est donc les femmes qui arrivent désormais à attirer les foules et à séduire un public que l'on sait très exigeant et capricieux.
 
Tout le monde se souvient également des belles aventures de l'équipe nationale de football féminin, et tout spécialement de la récompense d'Engamouet comme meilleure joueuse africaine de l'année. « Nous sommes fiers de nos filles, vivement que le gouvernement leur donne autant de moyens qu'il a mis à la disposition des hommes pendant toutes ces années. Elles montrent qu'elles méritent d'être mieux encadrées. Nous espérons, qu'elles ne connaîtront plus les déboires avec les problèmes liés aux primes, » explique un supporter très enthousiaste. Au lendemain de cette qualification, le Cameroun continue de vibrer au rythme du volley-ball et la presse se dispute désormais la primeur de recevoir les joueuses dans les rédactions.