Creativity

Innovation

Originality

Imagination

 

Salient

Salient is an excellent design with a fresh approach for the ever-changing Web. Integrated with Gantry 5, it is infinitely customizable, incredibly powerful, and remarkably simple.

Download
dimanche 18 novembre 2018

Foot : Henri Michel quitte le banc de touche

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

L’ancien sélectionneur français a multiplié les postes à l’étranger, principalement en Afrique et au Moyen-Orient

Henri Michel, ancien sélectionneur de l’équipe de France (entre 1984 et 1988) et champion olympique en 1984 à Los Angeles, est décédé à l’âge de 70 ans, a annoncé l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) sur son compte Twitter. « Henri Michel, monument du football français, nous a quittés ce matin », indique l’UNFP dans un tweet, en adressant « ses plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches ».
International français à 58 reprises entre 1967 et 1980, Michel a évolué pendant seize ans au milieu de terrain du FC Nantes (1966-1982), dont il est devenu un joueur légendaire. Il est devenu ensuite sélectionneur de l’équipe de France olympique en 1982, avec laquelle il a remporté la médaille d’or aux JO-1984, face au Brésil en finale. Après ce succès, Michel a succédé à Michel Hidalgo à la tête de l’équipe de France en 1984, et atteint les demi-finales du Mondial-1986 au Mexique.

– Hidalgo : « Quel coup dur ! » –
« Vous me l’apprenez, quel coup dur ! », a réagi Hidalgo auprès des médias. « Je savais qu’il avait des problèmes de santé mais pas à ce point… C’était un grand ami, un grand professionnel, un garçon formidable à tous points de vue, d’une immense gentillesse. Le passage de relais s’était parfaitement déroulé entre nous ». Fragilisé par la non-qualification pour l’Euro-1988, la fin du cycle Henri Michel à la tête des Bleus est actée après un nul piteux contre Chypre (1-1) lors des éliminatoires du Mondial-1990. « Dans mon parcours il a eu une importance particulière. C’est lui qui m’a donné pratiquement mes neuf sélections en équipe de France, a confié à l’ancien international Sylvain Kastendeuch, aujourd’hui co-président de l’UNFP. « Quand on vit et connaît quelques sélections, c’est évidemment des moments très importants dans une carrière. Il a été l’artisan de ma petite présence en équipe de France ». « C’est pour cela que j’ai une pensée d’autant plus émue, au-delà de tout ce qu’il a pu faire pour le football français, que ce soit sa grande carrière de joueur et d’entraîneur, avec un titre olympique et des places d’honneur avec les A », a ajouté l’ancien capitaine du FC Metz.
Après son bref passage sur le banc du PSG au début des années 1990, Michel a multiplié les postes à l’étranger, principalement en Afrique et au Moyen-Orient, disputant trois Coupes du monde avec le Cameroun (1994), le Maroc (1998) et la Côte d’Ivoire (2006). Nommé en 2012 à la tête de la sélection du Kenya, sa dernière expérience sur un banc n’a duré que quelques mois.

Afrique du Sud : découverte du corps du Franco-Gabonais porté disparu

CONTENNNTSTSH DIH DSHDS

David Bellet-Brissaud, le triathlète amateur a été retrouvé noyé avec un pneu attaché à la cheville.

Le corps de l’athlète amateur franco-gabonais porté disparu depuis une semaine en Afrique du Sud a été retrouvé dans le port de Port Elizabeth (sud), a-t-on appris auprès de la police. Après avoir visionné de nouvelles images enregistrées par des caméras de vidéo-surveillance, la police a effectué de nouvelles recherches jeudi dans le port, à l’aide de chiens et de plongeurs. Selon la porte-parole locale de la police, Priscilla Naidu, « Il portait à la cheville un pneu attaché par une corde », a-t-elle précisé.

La police privilégie la thèse du suicide.

David Bellet Brissaud, âgé de 48 ans et qui vivait au Gabon, s’était rendu en Afrique du Sud pour un triathlon. Il avait quitté, dans la nuit du 12 au 13 avril 2018, l’hôtel de Port Elizabeth où il séjournait. Il avait laissé ses papiers et son téléphone portable derrière lui. Sa femme, qui l’accompagnait en Afrique du Sud, s’était aperçue de son départ plus tard dans la nuit. Sa famille avait offert une récompense de 12.000 rands (800 euros) pour toute information pouvant aider la police à le retrouver.

Triathlon : un Français disparait en Afrique du sud