Me Jacques-Brice Momnougui : pour une contribution au développement de l’espace OHADA

Le club OHADA Bordeaux organise le vendredi 12 juin les journées OHADA. Elles se dérouleront à Bordeaux. Entretien avec son initiateur.

Parlez-nous du club Ohada Bordeaux et de l'événement que vous préparez.

Dès mon arrivée en France, imprégné de ma culture africaine et diplômé de droit OHADA j'ai décidé de créer à Bordeaux, un club OHADA dans le but de le faire connaître à mes camarades étudiants.
 
Ohada 36 Fotor 11195

L'idée de départ était le partage d'informations. La deuxième étape est arrivée en 2012 avec les « journées OHADA ». La troisième étape est arrivée en 2014, lorsque j'ai décidé de lancer le prix Madiba de l'Excellence africaine et que le barreau, par la voix de la bâtonnière actuelle, Anne Cadiot-Feidt, a décidé que les journées OHADA se tiendraient désormais le jour de la rentrée solennelle du barreau de Bordeaux : une première en France !

Nous sommes donc perpétuellement en mouvement et avons plein de projets en cours. Le prochain évènement que nous préparons est la 4e journée OHADA dont le thème principal est l'OHADA et la banque.

Quels sont les principaux thèmes qui seront évoqués ?

Nous traiterons des thèmes suivants : "la présentation de la règlementation bancaire dans l'espace OHADA" avec Tchemalieu Fansi du Luxembourg qui est le premier (voire le seul) à avoir écrit un ouvrage dans cette thématique. C'est un honneur pour nous de le recevoir.

Interviendront également mon confrère Serge Bakoa du barreau de Paris, membre du Conseil de l'Ordre, qui traitera des modèles de financement puis M. Simbafo, directeur de la BICEC pour les questions pratiques.

Le contenu détaillé est disponible sur le site du Club OHADA : www.ohada-bordeaux2005.com

Cette journée se terminera avec la remise du prix Madiba de l'Excellence africaine, dont le nom du récipiendaire est tenu secret pour l'instant.

En quoi la 4ème édition de la journée du club Ohada Bordeaux se distingue-t-elle des éditions précédentes ?

Cette 4ème édition marque également les 10 ans d'existence du Club OHADA. Ce sera donc une fête et un anniversaire important. Pour marquer cette étape, le Club OHADA Bordeaux va lancer cette année un réseau professionnel d'accompagnement des entrepreneurs vers le continent africain.

Quel est l'apport de votre association dans le fonctionnement du système Ohada ?

Très modestement, nous avons permis que le droit OHADA soit connu et vulgarisé à Bordeaux. C'est déjà une victoire. Nous pensons contribuer ainsi à la promotion du droit OHADA afin de susciter des vocations et des intéressements vers le continent africain.

Avec le lancement de notre réseau, nous serons dans l'accompagnement des investisseurs et par là, nous espérons apporter une modeste contribution au développement des économies des pays membres de l'espace OHADA.

Il est prévu, à la clôture de vos travaux, une remise du prix Madiba. Que peut-on savoir de ce prix ?

Madiba, c'était le nom de clan de Rolilahlah Mandela dit « Nelson ». Ce grand homme nous a quittés le 5 décembre 2013. Je n'oublierai jamais cette date parce que j'étais en avion pour le Cameroun et on venait juste de passer l'Algérie quand on a appris la nouvelle et là je me suis dit « Mandela est mort alors que je me trouvais au-dessus de l'Afrique ». Une sensation étrange de reconnaissance envers le continent noir m'a alors envahi.
 
Ohada 41 Fotor bf660

A mon retour en France, j'ai lu son autobiographie, a long walk to freedom et j'ai décidé de lui rendre hommage à ma façon en créant un prix Madiba. Il récompense l'Excellence africaine d'ici et d'ailleurs. L'année dernière nous avons ainsi récompensé Pierre de Gaétan Njikam Mouliom, adjoint au maire de Bordeaux, en charge de la Coopération avec l'Afrique, pour son engagement envers ce continent.

Nous avions vu juste puisque cette année encore, il vient d'organiser les journées nationales des Diasporas africaines avec grand succès ! Nous avons également récompensé Gérard Ngoumtsa Anou pour sa thèse Droit OHADA et Conflits de lois, première thèse qualifiée par le CNU en Droit OHADA. Enfin, nous avons récompensé le barreau de Bordeaux pour la place de choix qu'il a accordé au Club OHADA.

Cette année, nous remettrons ce prix à un brillant cerveau du continent, dont le Groupe qu'il a contribué à faire grandir, emploie plus de 20 000 salariés en Afrique.
Pour découvrir son nom, venez aux prochaines journées OHADA à Bordeaux !